Prises de bénéfices sur le Bel 20, MDxHealth grimpe grâce à son CEO (+Briefing)

©REUTERS

Les marchés actions en Europe ont, en majorité, reculé ce mardi alors que Wall Street était indécise à l'heure de la clôture européenne.

• La tendance

Les principales Bourses européennes ont reculé mardi, victimes de prises de bénéfices. La Bourse de Francfort a fait exception: le Dax a fini à l'équilibre. La Bourse de New York était indécise à l'heure de la clôture en Europe.

L’euro  progressait légèrement face au dollar.

La correction technique à l’œuvre sur les marchés européens a eu raison de la Bourse de Bruxelles. En clôture, mardi, le Bel 20  a perdu 0,22%. Après avoir enregistré, la semaine dernière, sa meilleure performance hebdomadaire depuis début janvier et après deux hausses d’affilée qui lui avaient permis de grimper de plus de 2%, il était prévisible que l’indice belge essuie quelques prises de bénéfices tôt ou tard. D’autant plus qu’en 2019, l’indice vedette de la Bourse de Bruxelles affiche, à ce stade, un meilleur bilan que les grands indices boursiers européens, notamment grâce aux stratégies de retour prudent vers les actions, consistant à privilégier les valeurs au profil plutôt défensif.

En cas de retour de l’aversion au risque, comme mardi, ce sont précisément ces valeurs défensives qui perdent le plus, ce qui a logiquement affecté l’indice belge. Bpost  a perdu 1,46% et AB InBev a cédé 1,28%. D’après une note de KBC Securities, bpost pourrait figurer dans les actions qui sortiront du Bel 20 lors de la prochaine révision de la composition de l’indice.

Les mauvais résultats trimestriels du britannique HSBC ont affecté l’action ING . Le titre du groupe bancaire a reculé de 0,22%. Par contre, KBC  a résisté et a pris 0,10%.

Les valeurs cycliques ont également fléchi, les investisseurs restant inquiets au sujet de la croissance économique mondiale. Umicore  a abandonné 0,53% et Solvay  a baissé de 0,38%.

Hors Bel 20, MDXHealth  a bondi de 7,48%, dans l’espoir que son nouveau patron parvienne à redresser la barre de la biotech. Il s’agira notamment de réduire les coûts et de trouver de nouveaux moyens financiers.

Nyrstar  a rechuté de 6,67%. Le spécialiste du zinc, en difficulté financière à cause de la déprime du cours du métal gris bleuté, avait fait l’objet de spéculation au cours des séances précédentes: il avait bondi de 56,7% en trois jours de cotation.

Spéculation également sur le titre Van de Velde , qui a pris 3,73%. Le groupe de lingerie annoncera ses résultats la semaine prochaine.

Econocom  (+ 3,68%) continue son redressement. Le titre avait déjà récupéré plus de 15% au cours des six séances précédentes.

• Le briefing actions belges

UPDATE

>Umicore: Degroof Petercam a réduit son objectif de cours à 50 euros contre 55 euros avant. La recommandation reste à "acheter".

>Selon les calculs effectués par KBC, lors du réaménagement du Bel 20 qui doit avoir lieu le 15 mars prochain, Engie et bpost pourraient sortir de l’indice de référence et être remplacées par WDP et Barco .

>La BCE a communiqué à KBC ses nouvelles exigences minimales de capital, ce qui débouche, pour KBC, sur une exigence de capital CET1 de 10,7%. À la clôture du quatrième trimestre 2018, le ratio CET1 de KBC s'élevait à 16%. Le communiqué

>Ageas courtise la portugaise Tranquilidade. Le groupe américain Apollo aurait mis sa division d’assurance portugaise en vente. Il s’agit de Seguradoras Unidas, la holding au-dessus des assureurs Tranquilidade et Açoreana. Le Belge Ageas serait intéressé par une reprise. Notre article

>Ageas a acquis, la semaine dernière, 39.500 actions propres à un prix unitaire moyen de 41,43 euros.

>Umicore a acquis, la semaine dernière, 789.201 actions propres à un prix unitaire moyen de 34,63 euros.

>La participation de la Sofina dans Colruyt est passée de 5,23% à 4,07%.

>Telenet a acquis, la semaine dernière, 211.856 actions propres à un prix unitaire compris entre 36,22 euros et 42,48 euros.

>Ahold Delhaize a acquis, la semaine dernière, 889.800 actions propres au prix unitaire moyen de 23,05 euros.

>Le CEO de MDxHealth  débarqué. Jan Groen est remplacé, dès aujourd'hui, par Micheal K. McGarrity, un homme doté d'une expérience dans le domaine des diagnostics aux Etats-Unis. Notre article

>WDP construit un nouvel entrepôt de plus de 60.000 m² pour Pirelli à Slatina en Roumanie en vue d’agrandir le site de production existant. WDP prévoit pour cette réalisation un budget d’investissement d’environ 40 millions d’euros. Le communiqué

>EVS a acquis, la semaine dernière, 7.519 actions propres à un prix unitaire moyen compris entre 20,96 euros et 21 euros.

>Curetis signale que sa filiale Ares Genetics et Qiagen ont conclu un accord stratégique de licence. Le communiqué

>La fusion entre Eckert & Ziegler Bebig et Eckert & Ziegler Strahlen a pris effet le 18 février. Les actions Bebig seront suspendues et ensuite radiées d’Euronext Bruxelles. Le communiqué.

>A tenir à l’œil ce mardi. Allemagne. Confiance des investisseurs (Zew) février à 11h.USA. Résultats de WalMart.

La correction technique à l’œuvre sur les marchés européens a eu raison de la Bourse de Bruxelles. En clôture, mardi, le Bel 20 a perdu 0,22%. Après avoir enregistré, la semaine dernière, sa meilleure performance hebdomadaire depuis début janvier et après deux hausses d’affilée qui lui avaient permis de grimper de plus de 2%, il était prévisible que l’indice belge essuie quelques prises de bénéfices tôt ou tard. D’autant plus qu’en 2019, l’indice vedette de la Bourse de Bruxelles affiche, à ce stade, un meilleur bilan que les grands indices boursiers européens, notamment grâce aux stratégies de retour prudent vers les actions, consistant à privilégier les valeurs au profil plutôt défensif.

En cas de retour de l’aversion au risque, comme mardi, ce sont précisément ces valeurs défensives qui perdent le plus, ce qui a logiquement affecté l’indice belge. Bpost a perdu 1,46% et AB InBev a cédé 1,28%. D’après une note de KBC Securities, bpost pourrait figurer dans les actions qui sortiront du Bel 20 lors de la prochaine révision de la composition de l’indice.

Les mauvais résultats trimestriels du britannique HSBC ont affecté l’action ING. Le titre du groupe bancaire a reculé de 0,22%. Par contre, KBC a résisté et a pris 0,10%.

Les valeurs cycliques ont également fléchi, les investisseurs restant inquiets au sujet de la croissance économique mondiale. Umicore a abandonné 0,53% et Solvay a baissé de 0,38%.

Hors Bel 20, MDXHealth a bondi de 7,48%, dans l’espoir que son nouveau patron parvienne à redresser la barre de la biotech. Il s’agira notamment de réduire les coûts et de trouver de nouveaux moyens financiers.

Nyrstar a rechuté de 6,67%. Le spécialiste du zinc, en difficulté financière à cause de la déprime du cours du métal gris bleuté, avait fait l’objet de spéculation au cours des séances précédentes: il avait bondi de 56,7% en trois jours de cotation.

Spéculation également sur le titre Van de Velde, qui a pris 3,73%. Le groupe de lingerie annoncera ses résultats la semaine prochaine.

Econocom (+ 3,68%) continue son redressement. Le titre avait déjà récupéré plus de 15% au cours des six séances précédentes.
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés