Proximus se fait rosser à la Bourse de Bruxelles (Débriefing actions belges)

©BELGA

La Bourse de Bruxelles a vu rouge ce vendredi. Les résultats de Proximus ont été sérieusement sanctionnés par les investisseurs. L'opérateur téléphonique a fondu de 11%.

Le Bel 20 n'a pas réussi à avancer ce vendredi. Il a perdu 2,29% pour terminer le mois pratiquement au même niveau qu'au premier février dernier.

Les deux grands sociétaires de l'indice de référence qui ont publié leurs comptes avant le début des échanges, à savoir Ackermans & van Haaren (AvH) et Proximus, ont occupé tout au long de la séance les deux extrémités du Bel 20.

Le holding AvH a grappillé 2,61%, les suiveurs saluant la très bonne tenue de sa division "private banking". Il faut dire que les banques Delen et Van Breda ont connu une année 2020 "record". L'activité bancaire contribue à elle seule à près de 61,5% du résultat net consolidé du holding, contre 32,2% un an auparavant. De plus, les résultats meilleurs qu'attendu de sa filiale cotée CFE (+1,61%), ont aussi permis à AvH de relever son dividende.

À l'inverse, c'était la dégringolade pour le titre Proximus . L'opérateur historique s'attend à réaliser moins de bénéfices cette année en raison des investissements supplémentaires qu'il doit réaliser. Un message n'a pas plus à la cote. Le titre a chuté de 11,38% à 16,20 euros. Proximus a pratiquement effacé en une séance tous les gains engrangés en 2021. L'action avait entamé l'année à 16,21 euros.

Cofinimmo (-1,23%), qui a présenté son bulletin à la clôture des marchés jeudi, a confirmé la distribution d'un dividende revu à la hausse. L'entreprise devrait franchir le cap des 60% en immobilier de santé avant l'été. Un seuil qui pourra permettre aux actionnaires de la SIR de bénéficier d'un précompte mobilier réduit à 15%, à l’instar des actionnaires d’autres SIR belges dédiées comme Care Property Invest ou Aedifica.

Hors Bel 20, ce sont aussi des résultats de sociétés qui ont imprimé le tempo. Recticel (+3,75%) a bien redressé la barre au second semestre de son exercice écoulé. Le spécialiste des matériaux isolants pour la construction se montre optimiste pour l'année en cours et prévoit une "hausse substantielle" de ses ventes.

Ontex (-4,70% à 8,52 euros), qui était au rapport deux jours plus tôt, a vu JP Morgan réduire ses ambitions pour le titre du spécialiste des produits d'hygiène. La banque américaine n'est plus à l'achat et rabote son objectif de cours de 16 à 10 euros.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés