Proximus trébuche à cause de JPMorgan (débriefing actions belges)

©Photo News

Le marché boursier belge est resté quelque peu à la traîne en Europe. En cause, une baisse de Proximus après une note d'analyste pessimiste. Le titre ING a, lui, profité d'un avis favorable.

La Bourse de Bruxelles a finalement limité son recul après les derniers développements de la crise entre l'Iran et les Etats-Unis. Après avoir perdu jusqu'à 0,93% en début de séance, le Bel 20  a clôturé en léger repli (-0,10%). Les investisseurs ne semblent pas entrevoir de répercussions du conflit entre Iraniens et Américains sur les affaires des sociétés cotées sur le marché belge, les prix pétroliers ayant retrouvé leur niveau de mardi, après un bond de 5% dans les échanges asiatiques durant la nuit de mardi à mercredi.

L'indice vedette de la Bourse de Bruxelles est néanmoins à la traîne en Europe. Et pour cause: Proximus  (-3,80%) a subi le plus net revers du jour. JPMorgan a abaissé sa recommandation sur l'opérateur télécom à "vendre", contre "conserver" auparavant. En outre, la banque d'affaires américaine a réduit son objectif de cours à 24 euros au lieu de 25 euros précédemment. Selon les données compilées par Bloomberg, un seul analyste conseille d'"acheter" Proximus, contre neuf recommandations de "conserver" le titre et treize avis à "vendre". La note de JPMorgan semble avoir décidé plusieurs investisseurs à se défaire de l'action du groupe belge car le volume de transactions sur cette valeur a été particulièrement élevé au regard des échanges des jours précédents.

A l'opposé, ING  a avancé de 1,41%. Les valeurs bancaires européennes ont bénéficié d'une note favorable de JPMorgan qui leur attribue un potentiel de hausse de 15%. De plus, on a assisté à une petite remontée des taux d'intérêt sur le marché des obligations. Le taux de l'obligation gouvernementale belge (Olo) à dix ans est revenu au-dessus de zéro après avoir évolué en territoire négatif depuis le début de la semaine. Des taux plus élevés laissent entrevoir de meilleures marges pour les banques.

Umicore  a cédé 0,21%. Degroof Petercam a relevé son objectif de cours sur le spécialiste de la technologie des matériaux, à 55 euros, contre 43 euros auparavant. La recommandation a été maintenue à "acheter". "Après une année 2019 difficile, 2020 verra une augmentation importante des volumes alors que la demande mondiale continue de croître, en particulier en Europe", anticipe Nathalie Debruyne, analyste de Degroof Petercam.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés