Quand les analystes reboostent Celyad

Il a fallu le temps d'un week-end, et la publication de plusieurs notes d'analyste, pour faire changer d'avis les investisseurs sur les dernières données présentées par Celyad. Des résultats préliminaires prometteurs, selon plusieurs experts.

Plus que la nuit, le week-end porte parfois conseil. C'est en tout cas ce que vient de vivre Celyad   en l'espace de deux séances boursières.

Petit rappel des faits. La société wallonne a annoncé vendredi matin avoir présenté une mise à jour de l’ensemble de son programme dans le traitement du cancer colorectal métastique (CCRm) lors d'un congrès à Barcelone. Deux études de phase I sont actuellement en cours: 

  1. THINK CyFlu, où les patients inclus reçoivent en amont un préconditionnement de cyclophosphamide et de fludarabine (CyFlu)
  2. SHRINK en combinaison avec le traitement FOLFOX. Cette étude est par ailleurs complétée par l’essai alloSHRINK, qui évalue la forme allogénique du CYAD-101

"Une activité antitumorale a été observée tant avec le candidat CAR-T autologue CYAD-01 qu’avec l’allogénique CYAD-101 chez des patients atteints de cancer colorectal métastatique lourdement prétraités et qui ont reçu une chimiothérapie FOLFOX préalable, renforçant notre conviction dans la potentielle combinaison du traitement CAR-T avec une chimiothérapie standard", s'est réjoui le professeur Eric Van Cutsem, qui a présenté les nouvelles données au 21e congrès mondial sur le cancer gastro-intestinal de l’Esmo (European Society for Medical Oncology).

Ces résultats n'ont pourtant pas enthousiasmé les investisseurs. L'action Celyad a reculé de 1,57% vendredi. 

Les analystes à la rescousse

Mais c'était sans compter les nombreuses notes que les sociétés de Bourse ont publié ce lundi. Et dans lesquelles les analystes se montrent optimistes, parlant de résultats "encourageants" ou "prometteurs". "Les données préliminaires présentées à l'Esmo montrent une sécurité impressionnante et des signes d'efficacité chez les patients atteints de cancer colorectal avancé", ont souligné les analystes de Bryan Garnier. "Nous attendons avec intérêt de voir d'autres données de ces essais et notons qu'alloSHRINK devrait fournir des données complètes avant la fin de l'année".

"Les données préliminaires présentées à l'ESMO montrent une sécurité impressionnante et des signes d'efficacité chez les patients atteints de cancer colorectal avancé. Nous attendons avec intérêt de voir d'autres données de ces essais et notons qu'alloSHRINK devrait fournir des données complètes avant la fin de l'année".
Bryan Garnier

Selon eux, il est probable que le CYAD-101 - et/ou les prochaines versions de ce produit allogénique - fera l'objet d'une attention particulière dans le cadre d'un développement ultérieur. C'est pourquoi ils ont réitéré leur recommandation à "acheter" avec un objectif de cours fixé à 49 euros.

"Le petit nombre de patients rend difficile une analyse précise de l'efficacité, mais les résultats préliminaires sont prometteurs", indique pour sa part Thomas Landemaine, de Kepler Cheuvreux. Pour lui, ces données confirment le potentiel des candidats de Celyad dans les tumeurs solides, pathologies plus compliquées à traiter avec les lymphocytes CAR-T que les cancers du sang. Sa recommandation grimpe donc à "acheter" contre "conserver" auparavant. L'objectif de cours est par contre maintenu à 19,30 euros.

Une commercialisation reportée? 

Ces différents rapports positifs ont visiblement fait changer d'avis les investisseurs puisque l'action Celyad a gagné jusqu'à 10,5% ce lundi. 

Du côté de KBC Securities, on se montre toutefois plus prudent. Ses analystes pensent qu'il faudra plus de temps que prévu pour développer des produits de thérapie cellulaire pour le traitement du cancer du côlon et de la leucémie. Ils tablent sur une potentielle commercialisation en 2022, pas avant. Et de pointer également la concurrence croissante dans le domaine de la leucémie. C'est pourquoi leur objectif de cours tombe à 23 euros contre 33 euros précédemment. La recommandation passe d'"acheter" à "accumuler".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect