Repli sur les valeurs défensives (débriefing actions belges)

©BELGA

Le Bel 20 a légèrement reculé, affecté par des prises de bénéfice sur les actions sensibles à la conjoncture. Hors de l'indice vedette du marché belge, EVS a bondi et Fagron a subi un courant vendeur.

En Bourse de Bruxelles, la séance de ce mercredi fut à peu près le contraire de celle de mardi. Alors que les valeurs cycliques avaient emmené les hausses la veille, ce sont elles qui ont le plus pesé sur le Bel 20 , ce dernier affichant un recul de 0,64% en clôture.

Les investisseurs craignent à nouveau les conséquences de la guerre commerciale, le président américain Donald Trump n'ayant pas abandonné l'idée de taxer davantage des produits importés de Chine d'une valeur de plus de 300 milliards de dollars.

Les inquiétudes à ce sujet ont pesé sur les actions d'entreprises actives sur le marché chinois, comme Umicore . Le titre du spécialiste de la technologie des matériaux a reculé de 4,05%. Ce repli s'explique aussi par des prises de bénéfice car l'action Umicore avait bondi de plus de 6% au cours des trois séances précédentes.

Aperam  s'est contracté de 3,10%. Le titre a souffert de l'abaissement d'objectifs de cours chez des courtiers: Deutsche Bank vise désormais un prix de 36 euros pour l'action du groupe belge, contre 40 euros auparavant, tandis que Jefferies a ramené son objectif à 31 euros, contre 25 euros précédemment. Les deux institutions ont néanmoins maintenu leur recommandation à "acheter".

La spéculation s'est emparée de l'action Barco . Le groupe d'imagerie a vu son action fléchir en matinée avant de gagner 0,43% en clôture, alors qu'il doit publier ses résultats semestriels avant l'ouverture ce jeudi. Le titre est suivi étroitement après son envolée de 90% depuis le début de l'année.

Face aux déboires des cycliques, les investisseurs se sont repliés vers les valeurs défensives. AB InBev  a gagné 0,52%. Le titre a attiré les achats à bon compte après avoir chuté de plus de 4% la semaine dernière à cause de l'annulation de la mise en Bourse d'une part de ses activités asiatiques.

L'immobilier a attiré: WDP  a pris 0,89%.

Hors Bel 20, EVS  a bondi de 8% après la conclusion d'un contrat pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Fagron  a reculé de 1,74% après l'annonce de la baisse dans le capital de son principal actionnaire, le fonds Waterland Private Equity, associé au milliardaire Filiep Balcaen, qui sont passés, de concert, de plus de 30% à 21% d'actions détenues.

Publicité
Publicité

Echo Connect