Repli vers les valeurs défensives (débriefing actions belges)

©BELGA

La Bourse de Bruxelles n'a pas échappé au marasme des places financières européennes après les mauvais indices PMI. Quelques actions ont bénéficié de la recherche de valeurs défensives.

Le ralentissement de l'activité économique dans la zone euro n'a pas épargné la Bourse de Bruxelles. Les mauvais indices PMI (purchasing managers indexes) ont conduit les investisseurs de la place financière belge à réduire leur exposition aux actifs risqués, ce qui a abouti à une baisse de 1,21% du Bel 20  en clôture.

L'indice belge a été affecté par le recul des valeurs bancaires KBC  (-2,98%) et ING  (-2,05%), les institutions financières étant régulièrement sous pression en cas de dégradation conjoncturelle. Les acteurs des marchés craignent que le ralentissement à l'oeuvre dans le secteur manufacturier se propage à présent à l'activité dans les services. Comme l'économie belge a la particularité d'être très ouverte, elle serait pénalisée par une contraction des économies voisines, dont l'Allemagne, dont les récentes statistiques inquiètent.

Les actions des sociétés industrielles ont également été délaissées. L'aciériste Aperam  a vu son cours reculer de 2,12%, tandis que le titre du spécialiste de la technologie des matériaux Umicore  s'est replié de 2,07%. 

Ontex  a reculé de 1,89%. Black Creek Investment Management a déclaré être passé sous le seuil de 3% du capital du spécialiste des produits d'hygiène jetables, à la date du 16 septembre.

Parmi les rares actions en hausse ce lundi, Colruyt  a progressé de 2,81%. Les investisseurs ont recherché des valeurs défensives, notamment en misant sur les actions du secteur de la distribution. Par ailleurs, Colruyt tiendra ce mercredi après-midi son assemblée générale annuelle. Les actionnaires y seront aux aguets, dans l'attente de commentaires de la direction sur la marche des affaires de la société. Enfin, le dividende de Colruyt sera bientôt mis en paiement, ce qui peut aussi expliquer l'engouement actuel pour le titre du groupe belge.

Hors Bel 20, Melexis  a chuté de 4,39%. KBC Securities a réduit sa recommandation sur le titre du fabricant de semi-conducteurs à "conserver", contre "acheter" auparavant. L'objectif de cours a été maintenu à 70 euros.

Greenyard  a bondi de 5,26%. Vendredi dernier, le groupe spécialisé dans les fruits et légumes frais et surgelés a tenu son assemblée générale. La direction y a dit travailler à un redressement de la rentabilité.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect