Solvay, nouveau chouchou de Credit Suisse (débriefing actions belges)

©BELGA

Comme toute l'Europe, la Bourse de Bruxelles a encore plié sous la pression des valeurs technologiques américaines. Rares étaient les valeurs à progresser sur le Bel 20.

L'absence des investisseurs américains avait permis au Bel 20 de reprendre du poil de la bête ce lundi, mais leur retour aux affaires avec un Nasdaq tourmenté a été accompagné d'un nouvel avis de tempête sur les marchés européens. Le Bel 20 a ainsi terminé la séance en recul de 1,67% à 3.303,23 points.

ING (-0,61%) était une des actions les moins sinistrées du jour. La banque néerlandaise a vu Credit Suisse relever sa recommandation à "acheter", contre "conserver" auparavant. L’objectif de cours monte au passage de 7,5 euros à 9 euros.

Solvay (+0,51%) a aussi profité des recommandations de Credit Suisse, qui qualifie le groupe bruxellois de "meilleure affaire" dans le secteur de la chimie. Selon les analystes de la banque suisse, le potentiel de Solvay est sous-estimé par rapport à ses concurrents. À titre de comparaison, le sociétaire du Bel 20 se négocie 21% moins cher que la moyenne du secteur. Malgré le contexte actuel, les éloges de la banque suisse, qui fait passer son objectif de cours de 76 à 90 euros, ont permis à l'action de figurer parmi les seules hausses du jour avec Ageas (+0,17%) et Barco (+0,56%).

AB InBev était également très surveillée alors que le groupe brassicole se met en quête d'un nouveau tenancier pour remplacer le CEO Carlos Brito au terme de son mandat. L'action a abandonné 3,37% pour retomber à 47,68 euros.

Au fond du classement, Galapagos a effacé 2,41%, ce qui porte à plus de 30% son repli depuis le 18 août dernier et le blocage de la commercialisation de son traitement vedette aux États-Unis.

Sur le marché secondaire, la biopharma Hyloris  a bondi de 5,66%. L'action est même repassée en cours de séance au-dessus du prix de son IPO réalisée en juin dernier. Un broker a relevé son objectif de cours sur la valeur, échauffé par l'arrivée de l’analgésique Maxigesic IV dans les pharmacies de 8 pays européens.

Séance positive également pour Bois Sauvage  (+3,44%), qui a fait état au premier semestre d'une perte de 1 million d’euros contre un trou de 25,6 millions dans ses caisses un an plus tôt.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés