Telenet et bpost ex-coupon, deal "couteux" pour Aedifica (Débriefing actions belges)

©BELGA

Telenet et bpost ont détaché leur dividende intérimaire tandis que Aedifica a relevé son offre sur Hoivatila, jugée coûteuse par les analystes.

La Bourse de Bruxelles a terminé sans tendance  alors que les marchés ont hésité à croire à la possibilité d'avancées prochaines dans les discussions commerciales entre les États-Unis et la Chine malgré des déclarations parfois contradictoires côté américain. Le Bel 20 a stagné à 3887,14 points.

Au sein de l'indice, les biotechs Galapagos  et argenx  ont continué d'avancer, de 2,25% et 0,15% respectivement. Barco  a pris 2,18%.

Telenet  a accusé un recul de 1,27%. Le titre cotait ex-dividende intérimaire de 0,57 euro brut par action, payable le 9 décembre. Le groupe a également annoncé revoir entièrement son organisation. Au programme: fusion d’une série de hautes fonctions et flexibilité accrue pour 40% de son personnel. 

Colruyt a continué de baisser. Le titre a perdu 1,50% et est lanterne rouge du Bel 20.

Sur le marché élargi, Asit Biotech a de nouveau reculé de 3,74%.

Sipef a gagné 6,11%. Degroof Petercam a relevé sa recommandation sur le titre de "conserver" à "acheter" avec un nouvel objectif de cours de 55 euros par action (+25%), en raison de la forte progression des cours de l'huile de palme.

Melexis a perdu 1,29%. JPMorgan a entame le suivi de la valeur avec une recommandation"neutre". L'objectif de cours est de 70 euros, ce qui implique une hausse de 6,1% par rapport au dernier cours de clôture.

La biotech Celyad s'est adjugé une hausse de 0,18%.La période de lockup sur les action de la société émises dans le cadre de l'augmentation de capital de 20 millions de dollars expire ce 11 décembre.

Bpost , qui cotait aussi ex-dividende intérimaire de 0,62 euro brut par action, a pris 3,25%. 

La SIR (Société Immobilière Réglementée) Aedifica  a pris 0,18%. Elle a relevé son offre sur le groupe finlandais Hoivatila  à 16 euros, contre 14,75 euros auparavant. Les analystes ont estimé que cette opération est coûteuse pour Aedifica. 

Mithra  a perdu 0,66%. La biotech liégeoise a annoncé la signature d’un accord de licence et d’approvisionnement avec Labatec pour la commercialisation de l’anneau contraceptif hormonal Myring en Suisse. Le marché des anneaux contraceptifs en Suisse représente 8 millions d’euros.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés