Umicore a pesé sur le Bel 20 (débriefing actions belges)

La Bourse de Bruxelles a davantage reculé que les autres marchés européens, notamment à cause de la nette baisse d'Umicore. Les SIR ont, par contre, progressé.

Le Bel 20 a souffert plus que les autres indices européens. Vendredi, l'indice belge a perdu 2,01% en clôture, affecté notamment par le plongeon de 8,50% de l'action Umicore . Le groupe spécialisé dans la technologie des matériaux a pourtant dévoilé de bons résultats grâce à ses activités de recyclage, mais les investisseurs sont inquiets au sujet de sa production de composants pour batteries et de catalyseurs, qui pâtit des difficultés du secteur automobile.

UCB a reculé de 3,54%. Jefferies a réduit sa recommandation à "conserver", contre "acheter" auparavant, l'objectif de cours étant maintenu à 122 euros. Le courtier dit avoir toujours confiance dans le lancement futur de potentiels blockbusters (traitements générant 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires), mais compte tenu de la hausse de l'action (+55% depuis le début de l'année), Jefferies juge que sur la base de la valorisation, il doit modérer son avis.

Un constat similaire a conduit Kepler Cheuvreux à revoir sa copie concernant Argenx , qui a perdu 3,46% supplémentaires vendredi, après avoir chuté de 6,3% jeudi dans la foulée de l'annonce de ses résultats. Kepler a réduit son conseil à "conserver", contre "acheter" auparavant et a diminué son prix cible de 215 à 200 euros. Le courtier reste convaincu que les actifs et les technologies d'Argenx figurent parmi les meilleurs de l'univers biotech, mais la valorisation de l'action lui semblait justifier cette révision à la baisse.

À l'opposé, WDP a grimpé de 0,67% après avoir annoncé une hausse de son bénéfice par action, un taux d'occupation stable et le maintien de son dividende. L'action de la SIR (société immobilière réglementée) a aussi bénéficié d'un effet sectoriel, l'ensemble des valeurs immobilières européennes ayant bien progressé grâce à une statistique britannique rassurante. Dans ce secteur, Cofinimmo a gagné 2,20% et Aedifica a pris 0,51%.

Telenet a perdu 1,90%, après avoir déjà cédé 3,4% jeudi après publication de ses trimestriels.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés