Umicore en vedette (débriefing actions belges)

©BELGA

Dans un contexte marqué par la prudence, les investisseurs ont salué un accord entre Umicore et LG Chem. La levée de fonds d'AB InBev n'a pas soutenu l'action du brasseur. Colruyt a séduit un courtier.

Le courant vendeur a fini par l'emporter, en Bourse de Bruxelles, malgré le début de séance positif du Bel 20 . En clôture, l'indice vedette du marché belge a reculé de 0,41%. Les investisseurs ont joué la carte de la prudence parce que les indicateurs conjoncturels récents pointent vers un nouveau ralentissement de la croissance économique.

Les investisseurs cherchent néanmoins à identifier les indices d'une future reprise. Les moindres signes d'une embellie dans les informations concernant les entreprises peuvent donc se traduire par de belles progressions des cours boursiers. C'est ce qui s'est produit pour l'action Umicore , qui a bondi de 5,80%. Le spécialiste de la technologie des matériaux a annoncé la conclusion d'un contrat avec LG Chem. Les usines d'Umicore assureront l'approvisionnement du groupe de pétrochimie en matériaux pour cathodes, afin de répondre à une demande de plus en plus forte pour des batteries électriques rechargeables dans le secteur automobile.

AB InBev  a reculé de 2,44%. Le groupe brassicole a obtenu environ 40 milliards de dollars hongkongais (4,5 milliards d'euros) en plaçant une partie de ses activités asiatiques en Bourse, à Hong Kong. Le prix de cette grosse introduction en Bourse a été fixé dans le bas de la fourchette d'estimations, à 27 dollars de Hong Kong. Il s'agit tout de même de la deuxième plus grosse IPO (initial public offering) de l'année après celle d'Uber Technologies, qui avait levé 8 milliards de dollars en mai. Cette opération doit permettre de réduire la dette d'AB InBev, qui s'élève à environ 100 milliards de dollars.

Solvay  a perdu 2,43%. Le groupe de chimie a annoncé qu'il allait augmenter sa capacité de production de carbonate de soude aux Etats-Unis et en Bulgarie, ce qui impliquera des investissements de 185 millions d'euros répartis sur trois ans. Cette dépense semble avoir déplu à certains investisseurs.

Colruyt  a progressé de 0,44%. Le groupe de distribution a reçu un avis positif de la part de Degroof Petercam. Cette dernière a relevé sa recommandation à "acheter", contre "conserver" auparavant. L'objectif de cours a été maintenu à 56 euros. Sur la vingtaine de courtiers qui suivent l'action, Degroof Petercam est seule à conseiller un achat.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect