Un broker délaisse KBC au profit d'ING (débriefing actions belges)

©BELGA

La tendance reste hésitante à la Bourse de Bruxelles, malgré le soutien de ses valeurs bancaires. À noter que Deutsche Bank a abaissé sa recommandation pour KBC.

Le Bel 20 a flirté avec son point d'équilibre pendant la première partie de la séance avant de prendre timidement de la hauteur. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a clôturé sur une progression de 0,53% à 3.729,83 points.

À sa tête, KBC a bondi de 3,60% à 61,66 euros malgré un changement de recommandation défavorable. Deutsche Bank a abaissé son conseil à "conserver" contre "acheter" auparavant. "Les défis auxquels sont confrontées les banques européennes, tels que la hausse des défauts de paiement et les taux d'intérêt, sont en grande partie intégrés dans les valorisations peu ambitieuses" de celles-ci, soulignent ses analystes dans une note sectorielle.

Le broker allemand a au passage relevé son objectif de cours pour ING (-0,14% à 8,04 euros) à 10 euros contre 8,5 euros avant. Sa recommandation reste à "acheter".

La biotech Galapagos (+2,19% à 84,82 euros) a annoncé qu'à la suite de modifications dans la chaîne des sociétés intermédiaires de Gilead qui détiennent une part dans le capital de la société belgo-néerlandaise, la participation du laboratoire américain dans Galapagos est désormais de 25,54%.

Hors Bel 20, Asit Biotech s'est envolé de 43,97% à 0,37 euro. La société biopharmaceutique a déposé un plan de réorganisation au greffe du tribunal de l'entreprise de Liège. Son avenir repose à présent sur un partenariat potentiel avec le groupe français DMS Group. Ce dernier aimerait bien voir sa principale division, DMS Imaging, revêtir les habits boursiers d'Asit Biotech.

Bone Therapeutics (+4,63% à 2,94 euros) a de son côté annoncé le traitement du premier patient de l'étude clinique de phase IIb évaluant ALLOB dans le traitement des fractures du tibia difficiles à guérir. Les principaux résultats son attendus au second semestre 2022.

Le gestionnaire de salles de cinéma Kinepolis (+0,42% à 35,65 euros) a souscrit un crédit supplémentaire de 80 millions d'euros sur une durée de 3 ans. Les banques ont également prolongé la suspension des covenants bancaires jusqu'au 30 juin 2022.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés