Un broker enfonce Fagron dans le rouge (débriefing actions belges)

Le Bel 20 a calé sous les 4.200 points, plombé notamment par les prises de bénéfice sur Telenet et KBC. Les chiffres de Cofinimmo ont été bien accueillis.

Séance sous le signe de l'hésitation à la Bourse de Bruxelles. Son indice de référence, le Bel 20  , a péniblement tenté de repartir à la hausse ce vendredi avant de clôturer sur une progression de 0,06% à 4.185,44 points. 

À sa tête, Cofinimmo a bondi de 3,61% à 155 euros. La société immobilière a fait état jeudi soir d'un résultat net des activités clés de 166 millions d'euros (6,81 euros par action) en 2019 contre 145 millions (6,55 euros) pour l'exercice précédent. Ce qui représente une hausse de 15%. "Ces chiffres sont conformes à nos attentes. Cofinimmo a grandi significativement et les premières mesures ont désormais été prises en Espagne pour soutenir le potentiel de croissance", soulignent les analystes de KBC Securities. Pour 2020, la SIR table sur un résultat net de 183 millions d'euros et un dividende de 5,80 euros.

Le titre KBC a lâché 0,96% à 72,46 euros. Réagissant aux solides résultats annuels publiés par le bancassureur jeudi, plusieurs brokers ont revu à la hausse leur objectif de cours. Ceux de Credit Suisse et de Kepler Cheuvreux grimpent respectivement à 78 euros et 68,80 euros.

Hors Bel 20, Fagron a perdu 4,41% à 21,68 euros. KBC Securities a abaissé sa recommandation à "conserver" contre "acheter" auparavant. "Compte tenu de la valorisation actuelle de l'action et du manque de visibilité sur les éléments qui pourraient améliorer les fondamentaux de l'entreprise, la prudence est de mise", expliquent ses analystes. Leur objectif de cours grimpe cependant à 19,5 euros contre 18 euros précédemment.

La société immobilière Befimmo (-2,14% à 54,90 euros) a annoncé jeudi soir que l'équilibre cash flow-dividende sera de retour à l'horizon 2024. Pour 2019, elle a fait état d'un résultat EPRA de 83,60 millions d'euros contre 94,14 millions un an auparavant. "Befimmo a publié des chiffres fortement impactés par la perte de loyers de l'immeuble de bureaux WTC2, qui sera réaménagé", indique Amal Aboulkhouatem, analyste chez Degroof Petercam. Même s'il déplore les faibles perspectives 2020 de Befimmo, qui vise un bénéfice par action consolidé de 2,88 euros (-12%), l'analyste a relevé son objectif de cours à 58 euros contre 55 euros avant.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés