Un fan de plus pour AB InBev (débriefing actions belges)

©BELGA

Avec la majeure partie de ses éléments dans le vert, le Bel 20 termine la semaine sur une note positive. Les avancées de Proximus dans la 5G ont été saluées par le marché bruxellois.

Les télécoms du Bel 20 étaient très en vue. Proximus (+1,87%) a dévoilé avant l'ouverture de la séance le nom de ses partenaires pour le déploiement de la 5G. Exit Huawei, Ericsson et Nokia ont été choisis par l'opérateur historique. Telenet (+2,22%) a également profité de l'annonce pour dépasser son concurrent dans le haut du classement.

Les mots doux s'accumulent dans la boîte aux lettres d'AB InBev (+0,34%) . Le leader mondial de la bière a vu ce vendredi la banque Morgan Stanley rejoindre les nombreux fans sortis du bois mercredi et jeudi, avec notamment Jefferies qui estime que l'action cotée à Bruxelles pourrait grimper de 60% ou encore Barclays qui a relevé son objectif de cours à 51 euros. Morgan Stanley revoit également l'objectif de cours du brasseur à la hausse, le faisant passer de 42 à 44 euros. Cette série d'éloges sur le titre d'AB InBev lui a permis de rapidement grimper au-dessus des 51 euros dans les premiers échanges du jour, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis le début du mois de juin dernier. Mais la plus grosse capitalisation de la cote a effacé la plupart de ses gains matinaux, notamment après la publication d'une note de KBC qualifiant la valeur de vulnérable en cas de deuxième vague.

La biotech Galapagos , malgré un début de séance poussif, a fini dans le peloton de tête du Bel 20, glanant 2,19% pour terminer la semaine quasiment au même niveau que lundi matin.

Les valeurs immobilières ont passé la journée en territoire négatif, Cofinimmo et Aedifica squattant le fond du classement en compagnie de l'assureur Ageas .

Le Bel 20 a pu tout de même garder le cap dans sa remontée vers les 3.400 points, gagnant 0,52% ce vendredi et plus de 3% sur la semaine.

Hors Bel 20, la Bourse de Bruxelles a encore assisté à une belle grimpette de l'action IBA (+3,38%). Le spécialiste wallon de la protonthérapie est sur un nuage depuis le 25 août dernier et la signature d'un important contrat en Chine. Son titre a gagné depuis lors plus de 65%.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés