Un nouveau broker positif sur KBC (débriefing actions belges)

©BELGA

La Bourse de Bruxelles a quelque peu rebondi ce mercredi sous l'impulsion de plusieurs poids lourds de la cote. KBC a profité des commentaires positifs de Jefferies. De son côté, Mithra a lancé la phase III pour le Donesta.

Retour à l'optimisme. Ouvrant à nouveau sur une note hésitante (+0,02%), le Bel 20  a marqué le pas pendant les premières minutes de la séance avant de prendre de la hauteur grâce aux signes d'apaisement envoyés par la Chine. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a clôturé sur une progression de 0,43% à 3.607,55 points. À sa tête, Galapagos a bondi de 2,20% à 141,60 euros.

Le titre KBC a repris 0,70% à 57,38 euros après avoir lâché 1,28% mardi. La banque d'investissement américaine Jefferies a relevé sa recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant. "Les inquiétudes concernant la capacité de KBC à gérer le revenu net d’intérêts expliquent probablement le faible ratio de valorisation actuel, laissant de côté la capacité de la division tchèque à soutenir la croissance", soulignent ses analystes. Son objectif de cours passe de 66,2 à 70 euros.

Le groupe biopharmaceutique UCB (-0,25% à 63,20 euros) a de son côté annoncé la présentation d'une série de résultats de recherche sur le psoriasis au congrès de l'EADV (Académie européenne de dermatologie et de vénérologie) à Madrid. Y compris les résultats du traitement du psoriasis avec le Cimzia pendant trois ans, qui devraient confirmer la durabilité du produit.

Lancement d'une nouvelle étude pour Mithra

Hors Bel 20, Mithra a rebondi de 3,30% à 23,80 euros après avoir chuté d'environ 25% la semaine dernière. La biotech a annoncé le lancement du programme clinique de phase III pour le Donesta, avec le recrutement de la première patiente dans l'étude nord-américaine. L'étude européenne devrait elle commencer en décembre 2019. Ce programme, qui évaluera l'efficacité et la sécurité du produit pour le traitement des symptômes vasomoteurs (VMS) modérés à graves chez les femmes ménopausées, devrait être réalisé sur une période de deux ans. Lire notre article

La société Bekaert (+0,24% à 24,70 euros) a annoncé le lancement d'une émission obligataire, ouverte aux investisseurs particuliers, d'un montant total de 200 millions d'euros. La période de souscription s'ouvre ce vendredi 11 octobre. Bekaert utilisera le produit net de l'opération pour refinancer la dette détenue par Bridon-Bekaert Ropes Group et des obligations arrivant à échéance en décembre 2019. Lire notre article

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect