Publicité

Un nouveau fan pour Solvay (Débriefing actions belges)

©BELGA

Le Bel 20 a commencé la semaine sur une note positive grâce au secteur immobilier et à la bonne tenue d'Umicore. Solvay a bénéficié d'un nouveau conseil à l'achat.

Malgré un retard à l'allumage, le Bel 20 a su se dépêtrer de l'ornière après une heure d'échanges pour ne plus quitter les territoires positifs jusqu'à la clôture. L'indice de référence à Bruxelles a terminé sur un gain de 0,80% pour revenir à quelques unités des 3.750 points avec la majeure partie de ses éléments dans le vert.

Umicore (+2,97% à 46,75 euros) a encore une fois squatté le haut du classement. Le producteur et recycleur de métaux non ferreux a vu les analystes Berenberg remonter leur objectif de cours à 50 euros, contre 41 euros précédemment avec une recommandation qui reste fixée à "acheter". Le sociétaire du Bel 20 n'a connu qu'une seule séance dans le rouge en 2021. Il a en outre grimpé de plus de 15% depuis le début du mois.

Les SIR de l'indice vedette et leur profil défensif ont été recherchés ce lundi. Le champion de l'immobilier logistique WDP (+3,05%) a signé la plus forte hausse du jour sur le Bel 20 derrière Umicore. Le spécialiste de l'immobilier de location Cofinimmo (+1,29%) n'était pas loin. Kempen est passé à l’achat sur ces deux valeurs immobilières.

Solvay (+0,81% à 100,35 euros) a également profité d'un nouveau conseil d'achat. Cette fois, c'est la banque d'investissement Stifel Europe qui recommandent à ses clients de se ruer sur les actions du groupe chimique avec un objectif de cours de 17 euros.

Colruyt (-1,42%) et UCB (-0,88%) étaient les principaux perdants du jour.

Hors Bel 20, la biotech Genkyotex  s’est adjugé 3,45%. L'entreprise, également cotée à Paris, a montré des résultats encourageants pour son traitement setanaxib au terme d'une nouvelle étude en phase. Le traitement pourrait être utilisé pour soigner de nombreuses maladies fibrotiques.

Ragaillardie par une note de Kempen, l'action Tessenderlo a gagné 2,82% à 36,50 euros pour revenir tutoyer un sommet qu'elle n'avait plus atteint depuis trois ans. Luk Tack, le CEO du spécialiste de l'agro-chimie, a en outre acquis la semaine dernière via son véhicule Verbrugge 242.890 titres Tessenderlo au prix unitaire de 35,5 euros, soit un investissement de 8,6 millions d’euros.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés