Un nouveau traitement sur les rails pour Oxurion, l'action grimpe

En septembre 2018, Thrombogenics, la biotech derrière le Jetrea, a changé de nom pour s'appeler Oxurion. ©DB60191463

La biotech flamande a terminé le recrutement des patients pour un essai clinique de phase I. KBC a dans la foulée relevé son conseil sur Oxurion et la biotech a fait des étincelles à la Bourse de Bruxelles.

Début avril, la biotech Oxurion  avait fait savoir qu'elle avait recruté plus tôt que prévu suffisamment de patients pour lancer la phase II de son étude clinique pour le THR-317, un traitement destiné à soigner une maladie oculaire chez les patients diabétiques

Ce mercredi, l'ex-Thrombogenics remet le couvert. Il a recruté 15 patients pour lancer la phase I de recherche avec un autre traitement, le TH-149, toujours dans le domaine de l'oedème maculaire diabétique (DME), la principale cause de malvoyance chez les patients diabétiques. Encore une fois, Oxurion a fait plus vite que prévu et promet de présenter les résultats de cette nouvelle étude au début du troisième trimestre de cette année. Un troisième trimestre qui verra aussi atterrir les résultats de son traitement le plus avancé, le THR-317. 

Le THR-149 est une sorte d'"inhibiteur de la kallicréine plasmatique", une protéine jouant un rôle important dans l'inflammation et très présente chez les patients souffrant de DME. Au cours des tests prévus par Oxurion, les patients recevront une injection avec le THR-149 dans l’œil. L’objectif est de vérifier que le traitement est sûr avant d'aller plus loin. L’examen préclinique du THR-149 a été prometteur, comme le révélait la société l'an dernier dans la revue scientifique "Journal of Medicinal Chemistry".

85 millions €
Le cash dans les caisses d'Oxurion
Au 31 décembre 2018, Oxurion disposait d'une trésorerie de 85,1 millions d'euros, contre 95 millions au 30 septembre et 115 millions début 2018.

KBC Securities salue les premiers pas du THR-149 

A la Bourse de Bruxelles, Oxurion  signe la plus forte progression du jour, prenant près de 10% en matinée avant de légèrement réduire la voilure. Le titre de la société louvaniste a été mis en avant par les spécialistes des biotechs de KBC Securities, Sandra Cauwenberghs et Lenny Van Steenhuyse. Les deux analystes, qui précisent qu'un troisième traitement est dans les cartons, relèvent leur recommandation sur la valeur qui passe de "conserver" à "acheter. L'objectif de cours reste toujours fixé à 6 euros, soit un gain de 55% par rapport au cours d'ouverture de ce mercredi.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n