VGP atteint un nouveau plus haut historique (débriefing actions belges)

©BELGA

La Bourse de Bruxelles a poursuivi tant bien que mal son rebond. Elle n'est toutefois pas parvenue à effacer complètement sa chute de lundi. Ontex et Telenet ont profité de notes d'analystes positives, tandis que l'optimisme de VGP pour 2019 a été bien accueilli.

Après avoir ouvert la séance sur une note stable (+0,03%), le Bel 20 a tenté de prolonger son rebond de la veille. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a clôturé sur une progression de 0,23% à 3.965,01 points.

À sa tête, Ontex a grimpé de 3,05% à 15,86 euros grâce à un changement de recommandation. La banque d'investissement suisse UBS est passé à l'achat sur la valeur, soulignant sa forte baisse depuis le début d'année (environ -15% sans compter la hausse de ce mercredi). "Nous nous attendons à ce qu'Ontex croisse à nouveau en 2020 - en particulier sa branche européenne - et augmente ses revenus de 2,3%", expliquent les analystes. Ils pointent également la baisse des prix des matières premières, qui devrait entraîner une croissance de 23% des bénéfices cette année. Leur objectif de cours reste toutefois à 17,5 euros.

Le titre Telenet (+1,58% à 42,40 euros) a également profité d'une note d'analyste positive. Le courtier Kempen a relevé sa recommandation à "acheter" contre "neutre" précédemment. Son objectif de cours est cependant maintenu à 49 euros, ce qui implique un potentiel haussier d'environ 17% par rapport au cours de clôture de mardi soir.

La biotech Galapagos (-0,57% à 208 euros) a reçu des autorités sanitaires américaines (FDA) et de la Commission européenne le label de médicament orphelin pour son produit GLPG1690 dans le traitement de la sclérose systémique (SSc). Pour mémoire, un produit ayant obtenu ce label peut être mis sur le marché plus rapidement et le développeur obtient 7 à 10 ans d'exclusivité commerciale une fois le produit approuvé. Un essai de phase 2 est actuellement en cours pour le GLPG1690 pour le traitement du SSc. Le recrutement est terminé et les premiers résultats sont attendus au second semestre de cette année.

Hors Bel 20, VGP a bondi de 10,09% à 98,20 euros après avoir dévoilé ses premiers chiffres pour 2019. Le promoteur immobilier s'attend à un bénéfice net compris entre 190 et 210 millions d'euros, contre 121 millions en 2018. "Cela montre une fois de plus que la société dispose d'un portefeuille de haute qualité qui génère des flux de trésorerie à long terme", ont salué les analystes de KBC Securities. VGP publiera ses résultats complets le 28 février prochain.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés