interview

Vincent Van Dessel, président de la Bourse de Bruxelles: "Il faut diminuer le précompte mobilier sur les petites valeurs"

Vincent Van Dessel, le président de la Bourse de Bruxelles, plaide pour une aide pour les petites valeurs belges. ©BELGA

Le particulier belge a plébiscité les valeurs du Bel 20 en 2020 et moins les petites valeurs, a regretté le président de la Bourse de Bruxelles.

L'investisseur belge a bien plébiscité les actions de la Bourse de Bruxelles en 2020. Mais Euronext Bruxelles a constaté que les valeurs du Bel 20 ont attiré davantage le particulier que les titres du Bel Mid et du Bel Small, les indices des plus petites actions de la cote. Le total des transactions sur la Bourse de Bruxelles effectuées par les particuliers a progressé de 43,6% l'année passée, passant de 1,75 million à 2,52 millions.

"Les nouveaux investisseurs se sont concentrés sur le Bel 20, plus que sur les valeurs moyennes, alors que la liquidité sur ces titres est apportée par les particuliers."
Vincent Van Dessel
Président d'Euronext Bruxelles

Vincent Van Dessel, le président d'Euronext Bruxelles, a indiqué que sur les valeurs hors Bel 20, la progression des transactions s'est élevée de 25,8% en 2020, passant de 1,25 million à 1,58 million. "Les nouveaux investisseurs se sont concentrés sur le Bel20, plus que sur les valeurs moyennes, alors que la liquidité sur ces titres est apportée par les particuliers", a-t-il regretté. Il a expliqué que l'évolution des valeurs comme AB InBev l'année passée a attiré les investisseurs particuliers. "AB InBev a connu une chute importante en 2020 en raison de la crise et de la fermeture de l'horeca, contrairement à des titres comme UCB et argenx qui se trouvent sur des secteurs plus porteurs" indique-t-il. Pour rappel, AB InBev avait perdu plus de 20 % l'an dernier, alors que le Bel 20 a reculé de 8,15%.

AB InBev est restée la valeur la plus négociée sur la Bourse de Bruxelles par tous les investisseurs, malgré une baisse de 18% des volumes de transactions par jour en 2020. L'année a été marquée par un record du nombre de transactions à 85.419 échanges par jour, alors que leur volume n'a pas progressé par rapport à 2019, à 435 millions d'euros par jour échangés. "Les transactions ont été plus nombreuses, mais pour des montants moins élevés", a relevé Vincent Van Dessel.

Des sociétés familiales absentes

Du côté des sociétés cotées, Vincent Van Dessel a constaté qu'en 2020, "certaines sociétés familiales n'ont pas utilisé la Bourse pour lever des capitaux. Elles ont tendance à vouloir profiter des taux d'intérêt très bas pour retirer la société de la Bourse". "Les sociétés biotechnologiques et les groupes immobiliers n'ont eu aucun problème par contre pour lever des capitaux, alors qu'elles ont besoin d'argent", ajoute-t-il.

"Diminuer le précompte mobilier pour les petites valeurs de moins d'un milliard d'euros amènerait les sociétés familiales à réfléchir à une cotation."
Vincent Van Dessel
Président d'Euronext Bruxelles

En 2020, les biotechs et les SIR (Sociétés immobilières réglementées) ont constitué le gros des levées de fonds à la Bourse de Bruxelles, avec 829 millions d'euros collectés par argenx et 700 millions d'euros par Aedifica. "Il est important d'attirer les sociétés familiales vers la Bourse pour assurer une croissance plus professionnelle. Diminuer le précompte mobilier pour les petites valeurs de moins d'un milliard d'euros amènerait les sociétés familiales à réfléchir à une cotation", indique-t-il. "Cela permettrait aussi aux investisseurs particuliers de s'orienter vers les petites valeurs plutôt que les grandes sociétés qui n'ont pas de problèmes de financement", ajoute-t-il.

Vincent Van Dessel juge aussi sévèrement la taxe sur les comptes-titres de 0,15% qui doit entrer en vigueur cette année pour les comptes dépassant 1 million d'euros de valeur. "On ne peut pas promouvoir l'investissement et taxer ceux qui investissent. Il vaut mieux encourager les gens à investir, plutôt que laisser dormir l'argent sur des comptes à terme", a-t-il regretté. "Cet argent doit être investi à long terme", ponctue-t-il.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés