Voici des actions à gros dividendes pour faire un pied de nez aux taux bas

©EPA

Listes de valeurs à l’appui, Goldman Sachs et KBC Securities conseillent aux investisseurs de jeter un œil du côté des sociétés à haut rendement comme alternative à l'électroencéphalogramme plat des taux.

On l’a constaté ces dernières semaines. Face aux craintes de récession mondiale régnant sur les marchés, aux tensions commerciales ou géopolitiques et aux taux anémiques, l’or a repris des couleurs jouant, à nouveau, son rôle de valeur refuge.

Mais pour ceux qui n’ont pas peur de rester sur les marchés en cette période agitée, il existe une autre option.

Le tuyau de Goldman Sachs

"Avec un rendement des bons du trésor à 10 ans de 1,5% et alors que la Fed va encore probablement abaisser ses taux à deux reprises cette année, les investisseurs devraient jeter un œil sur les opportunités que représentent les actions à dividende."

Voilà le conseil d’un des pontes de l’investissement chez Goldman Sachs, David Kostin, qui précise que les sociétés américaines augmentent leurs dividendes de façon croissante. Celles des entreprises reprises dans l’indice S&P 500 ont cru de 9% au cours du premier et du deuxième trimestre de cette année. Goldman Sachs prévoit une croissance annuelle moyenne de 3,5% du coupon pour le S&P 500 au cours de la prochaine décennie.

La banque d’affaires a sélectionné des actions en fonction de la forte croissance de leur dividende et des rendements élevés. Le rendement moyen de sa liste s’élève à 3,8% contre 2,1% pour l’action typique du S&P 500. AT&T , AbbVie et Seagate figurent parmi les actions retenues. Pour une liste plus élargie, cliquez sur le lien du tweet ci-dessous.

Dividendes et rachats d'actions

Tom Simonts, économiste financier senior chez KBC est sur la même longueur d’onde. Il rappelle que les taux historiquement bas ont permis aux entreprises d’emprunter à très bon compte. Les flux de trésorerie opérationnels restent aussi substantiellement élevés.

Cet excédent de liquidités peut souvent être utilisé pour toutes sortes d’acquisitions, mais s’achemine au moins aussi rapidement vers l’actionnaire par le biais de dividendes ou de programmes de rachats d'actions propres, constate-t-il.

"Malgré le spectre de la récession qui hante les marchés financiers, les bilans solides des entreprises expliquent pourquoi les entreprises à dividendes élevés, complétés ou non, de programmes d’achat constituent toujours une alternative valable aux obligations."

Mais l’économiste souligne qu’une telle politique d’investissement doit être menée dans une perspective de long terme. Les mouvements des actions durant cette période sont à considérer comme secondaires.

Rendement de 3% au moins

À partir des actions couvertes par KBC Securities au Benelux, Tom Simonts a dressé un classement se basant sur le rendement attendu du dividende. La liste prend le coupon de 2019 comme point de départ. Elle est constituée de sociétés affichant un rendement d’au moins 3%.

PostNL , ABN Amro et Randstad composent le trio de tête. Les trois premières sociétés belges sont bpost (8,2% attendu en 2019) , Befimmo (6,7%) et Ascencio (6,3%) .

Les actions Benelux couvertes par KBC Securities et dont le rendement attendu du dividende atteint au moins 3%. ©KBC Securities

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect