AB InBev à nouveau sous pression, Kiadis s'envole (+Briefing)

©AFP

Le rouge est de mise sur les marchés actions en Europe ce mercredi. Le risque de nouvelles tensions commerciales et les turbulences sur plusieurs marchés émergents incitent une nouvelle fois à la prudence.

• La tendance

Cinquième séance de baisse consécutive pour la Bourse de Bruxelles. L’indice Bel 20 a encore perdu 0,91% pour clôturer à 3.671,46 points. Le Stoxx 600 paneuropéen a pour sa part lâché 1,09% à 375,68 points.

Sur les 20 valeurs qui composent le Bel 20, ING (+0,07%) et KBC (+1,92%) ont été les 2 seules valeurs à avoir progressé.

En raison de sa pondération élevée dans l’indice, l’action AB InBev compte pour une grosse part dans la piètre performance du Bel 20. En repli de 2,02% à 78,20 euros, l’action du premier brasseur au monde est tombée à un plus bas de quatre ans.
Malgré l’engouement quasi sans faille des analystes pour cette valeur, AB InBev n’arrive décidément pas à relever la tête. Pas même les récents achats de titres annoncés à grand fracas par les principaux actionnaires. Elle perd encore 2,02% à 78,20 euros.
La forte exposition du brasseur aux marchés émergents semble être la cause majeure du recul de cette valeur ces derniers jours.

Pour le reste, on retient les prises de bénéfices intervenues sur l’action bpost. Après son bond de 4,7% la veille, elle se contracte de 1,98% à 13,38 euros.

Viendra ou viendra pas? La difficulté de répondre à la question de savoir si le Français Free ou Xavier Niel en personne envahira la scène mobile belge, empêche les valeurs télécoms de redresser durablement la tête. Proximus a cédé 0,08% à 19,85 euros et Telenet 1,19% à 46,34 euros. L’actionnaire activiste Lucerne C.M. qui détient 3,01% de Telenet, envisage d’ajouter 2 points à l’ordre du jour de son AG du 26 septembre. Parmi ces points, il y a celui de contraindre la société d’opérer avec un ratio de dette nette total/Ebitda ajusté compris entre 3,5 et 4,5 fois.

Hors Bel 20, Spadel a chuté de 9,4% à 212 euros avec 36 titres échangés. Parmi les biotechs qui reculent majoritairement, Kiadis s'est distinguée avec un bond de 27,48% à 12,20 euros.

.

• Le briefing actions

>Actuellement en roadshow à Londres, la patronne de Proximus , Dominique Leroy, est citée par la presse britannique pour prendre les commandes de BT, le premier opérateur télécoms outre-Manche. Notre article.

>Ontex : ABN Amro a réduit son objectif de cours à 25 euros contre 28 euros avant. La recommandation reste à "acheter".

>Engie : Independent Research a réduit son objectif de cours à 13,8 euros contre 14,6 euros avant. La recommandation reste à "conserver".

>Le groupe immobilier belge VGP émet des obligations pour un montant compris entre 175 millions et 225 millions d'euros. Elles portent un intérêt brut de 3,50% et arriveront à échéance en mars 2026. Notre article

>Le producteur d’eaux minérales Spadel continue d’accroître ses revenus. Mais la pression sur les prix et le coût des matières premières pèse sur les marges. Notre article

>Quest for Growth : KBC a réduit son objectif de cours à 6,9 euros contre 7,6 euros avant. La recommandation reste à "conserver".

>Kiadis : KBC a relevé son objectif de cours à 20,5 euros contre 12,5 euros avant. La recommandation reste à "acheter".

>Celyad a procédé avec succès à l’injection du premier patient de l’essai THINK. Cet essai évalue le CYAD-01 après un traitement de chimiothérapie de préconditionnement chez des patients atteints d'un cancer colorectal métastatique réfractaire. Le communiqué

>A tenir à l’œil ce mercredi. Belgique. Résultats après Bourse d’Aedifica, d’Econocom et d’Hamon. Zone euro. Indicateur PMI des services août à 10h. Commerce de détail juillet à 11h. USA. Balance commerciale juillet à 14h30.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content