AB InBev et les banques ont tiré le Bel 20 (+Briefing actions)

©BELGA

Les marchés européens ont fini en hausse ce lundi, rassurés par les déclarations du nouveau ministre italien de l'Economie. Il a assuré que le gouvernement dont il fait partie n'avait pas l'intention de sortir le pays de la zone euro. Ce qui fait bondir le secteur bancaire.

La tendance

Les marchés européens ont clôturé en hausse ce lundi, à l'aube d'une semaine chargée en politique monétaire. La Réserve fédérale américaine devrait annoncer une nouvelle hausse de taux mercredi soir. Par ailleurs, les investisseurs attendent avec impatience la conférence de presse de la Banque centrale européenne, espérant en savoir davantage sur l'avenir du programme d'assouplissement quantitatif.

La Bourse de Bruxelles a terminé en hausse, ce lundi, les investisseurs affichant leur optimisme à l’approche des réunions de plusieurs grandes banques centrales. Le Bel 20  a gagné 1,15% à 3.814,28 points. L’indice belge a été soutenu par ses poids lourds AB InBev, KBC et ING.

AB InBev  a gagné 2,42% à 82,04 euros. Le Belge Ben Verhaert, président de la branche indienne du groupe brassicole, s’attend à un retour à la normale de la vente de bière en Inde cette année, après un exercice 2017 compliqué à cause des mesures prises par les autorités en matière monétaire, qui ont affecté les consommateurs. "Nous avons surmonté les difficultés", a indiqué le patron l’AB InBev en Inde, selon des propos rapportés par l’agence PTI (Press Trust of India) et relayés par Bloomberg.

Les valeurs bancaires KBC  (+ 1,77% à 67,66 euros) et ING  (+2,24% à 12,95 euros) ont bénéficié d’une détente des taux d’intérêt des obligations de l’Italie. Le taux italien à dix ans était revenu au-delà de 3% la semaine dernière: lundi, il a reflué sous ce seuil symbolique. Plusieurs banques européennes détiennent de la dette italienne en portefeuille. Quand les taux montent, la valeur des titres détenus se réduit, ce qui peut affecter le bilan des banques.

Hors Bel 20, Asit Biotech  a bondi de 5,43% à 3,88 euros. La société a annoncé avoir trouvé un nouveau produit candidat à un traitement de l’allergie à l’arachide. À ce stade, les tests sont seulement réalisés in vitro sur des échantillons de sang de patients allergiques. On ignore encore quand des tests à plus grande échelle seront menés. La biotech tient son assemblée générale annuelle jeudi.

Bekaert  (-2,88% à 29 euros) et Nyrstar  (-3,90% à 4,63 euros) ont à nouveau fortement baissé, après avoir déjà subi un net recul vendredi dernier, sous l’effet d’avis d’analystes pessimistes.

En ce qui concerne Nyrstar, le cours est à son plus bas niveau historique: le précédent record de faiblesse de l’action remontait au 31 octobre 2016 à 4,68 euros en clôture. Vendredi, ABN Amro attirait l’attention sur le niveau élevé de l’endettement du groupe spécialisé dans le zinc.

Briefing actions

Engie 

  • Sa fililae Electrabel a fermé samedi soir le réacteur nucléaire de Doel 4 en raison d'un défaut technique dans la partie non nucléaire de la centrale, a déclaré Nele Scheerlinck, porte-parole du site. Un redémarrage est prévu d'ici lundi soir.
  • Morningstar a réduit son objectif de cours à 15,50 euros contre 16,30 euros auparavant. La recommandation reste à "acheter".

Umicore  : Liberum a relevé son objectif de cours à 58 euros contre 55 euros auparavant. La recommandation reste à "acheter".

Asit Biotech  : La société a annoncé avoir identifié, dans le cadre de sa collaboration avec le King’s College Hospital et l’Imperial College London, un nouveau produit candidat pour le traitement de l’allergie à l’arachide, pnt-ASIT+. Lien vers le communiqué

Care Property  : La société immobilière a acheté un groupe de logements à assistance "Residentie De Anjers", à Anvers. La valeur conventionnelle de ce projet s’élève à environ 11,1 millions d'euros. Lien vers le communiqué

Euronav  :

  • La société a annoncé la cession de son navire Suezmax Cap Jean pour 10,6 millions de dollars. Lien vers le communiqué
  • Fearnley Securities a réduit son objectif de cours à 7,38 euros contre 7,48 euros. La recommandation reste à "accumuler".

Greenyard  : ABN Amro a réduit son objectif de cours à 19 euros contre 20 euros précédemment. La recommandation reste à "acheter".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect