Apple au-dessus des 300 dollars à Wall Street

La Bourse de New York montait mercredi en matinée, stimulée par les résultats financiers meilleurs que prévu de deux valeurs vedettes, la banque JPMorgan Chase et le fabricant de microprocesseurs Intel: le Dow Jones gagnait 0,65% et le Nasdaq 0,68%.

Vers 16h15, le Dow Jones Industrial Average engrangeait 71,90 points à 11.092,30 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 16,41 points à 2.434,35 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 avançait quant à lui de 0,58% (6,82 points) à 1.176,59 points.

Trois importantes sociétés américaines ont publié leurs résultats trimestriels depuis la clôture de mardi: JPMorgan (-0,59% à 40,16 dollars), Intel (-0,35% à 19,69 dollars), qui entrent toutes les deux dans la composition du Dow Jones, ainsi que la compagnie ferroviaire CSX (++3,67% à 59,36 dollars).

Elles "ont toutes dépassé les attentes avec leurs bénéfices et fourni des commentaires relativement rassurants quant à l'amélioration de leur activité", a résumé Patrick O'Hare, du site financier Briefing.com.

Le bénéfice d'Intel a bondi de 59% au troisième trimestre, grâce à un chiffre d'affaires record, mais conforme aux prévisions. Après une ouverture en hausse, l'action Intel est passée dans le rouge au lendemain de résultats pourtant salués par les analystes et qui soutiennent d'autres valeurs technologiques, grâce à ses perspectives optimistes pour ses ventes et ses marges au quatrième trimestre.

JPMorgan a enregistré une hausse de 23% de son profit, malgré une chute de 11% de son produit net bancaire. L'établissement a bénéficié d'une réduction des pertes liées aux crédits et d'une diminution des défauts de paiements des particuliers.

CSX a annoncé que son bénéfice avait bondi de 48% sur un an et estimé que l'environnement s'améliorait pour ses affaires.

Avec le producteur d'aluminium Alcoa, qui avait lui aussi dépassé les attentes la semaine dernière, "la saison des résultats du troisième trimestre commence avec un carton plein en terme de bonnes performances", a commenté Frederic Dickson, de DA Davidson. "Ces quatres sociétés ont délivré des résultats solides pour un trimestre qui soulevait des questions parmi les analystes ce mois-ci, en raison des signes de bref ralentissement économique entre fin juin et début août", a-t-il ajouté. "La confiance des investisseurs devait s'améliorer, pas seulement grâce à ces entreprises, mais aussi en raison des minutes de la réunion de la Fed, qui suggèrent fortement qu'elle va lancer" de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

Le titre Apple, qui ne cesse de battre des records, prenait encore 0,97% à 301,47 dollars, évoluant au dessus de 300 dollars pour la première fois de son histoire. Ce mardi, les analystes de Barclays Capital avaient relevé leur objectif de cours à 385 USD, contre 340 auparavant.

Le groupe de défense Lockheed Martin prenait 0,61% à 70,98 dollars. Il a conclu un accord avec le fonds Veritas Capital pour lui céder, moyennant 815 millions de dollars en numéraire, l'activité de services Enterprise Integration Group (EIG).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés