Bond de près de 5% de la Bourse de Tokyo

©AFP

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini la séance de lundi sur un bond de 4,94%, dopé par la baisse du yen ces dernières heures, un bon point pour les entreprises exportatrices, et par une révision à la hausse des chiffres de la croissance nippone au premier trimestre.

L'annonce d'un excédent des comptes courants plus que doublé sur un an en avril a aussi contribué à donner de l'entrain aux investisseurs, selon des courtiers.

L'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a gagné 636,67 points, à 13.514,20 points. Il est sujet ces dernières semaines à de brutales et importantes fluctuations. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pris pour sa part 5,21% à 1.111,97 yens. L'activité a été intense, avec 3,25 milliards d'actions échangées sur le premier marché.

Les donneurs d'ordres se sont rués dès les premiers instants sur les titres d'entreprises exportatrices à qui profite tout repli du yen face au dollar et à l'euro.

Lundi, à 15h locales, le billet vert valait 98,40 yens, alors qu'il était tombé à moins de 95 yens en fin de semaine dernière, et l'euro remontait à proximité de la barre des 130 yens. La spéculation s'en mêlant, les moindres données sont exploitées à l'excès par les investisseurs.

Lundi, ils étaient rassurés par les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, par des propos tenus par le Premier ministre durant le week-end sur la stratégie de croissance qui pourrait inclure une baisse des impôts sur les sociétés, par une révision légèrement positive des chiffres du Produit intérieur brut (PIB) nippon au premier trimestre et par un solde des comptes courants qui a dépassé en avril toutes les attentes des économistes.

Qui plus est, la confiance des consommateurs se rapproche de la barre des 50 points, ce qui signifie que de plus en plus de Nippons ressentent une amélioration de la situation, selon l'indice publié lundi pour le mois de mai.

Dans ce contexte, les titres des poids lourds de la cote ont été très bien traités.

L'action du premier constructeur de véhicules, Toyota, a ainsi bondi de 8,57% à 5.950 yens, celle de ses concurrents Nissan et Honda ayant respectivement progressé de 6,14% à 1.054 yens et de 4,57% à 3.655 yens.

Dans l'autre secteur phare, celui de l'électronique, l'action du fleuron Sony s'est élevée de 6,79% à 1.980 yens, celle de Panasonic de 4,29% à 752 yens et celle du groupe d'appareils photo et bureautique Canon de 3,13% à 3.285 yens.

Quant au titre Sharp 15,21% du titre Sharp, à 462 yens, la presse faisant état de bonnes perspectives pour le groupe dans les nouveaux domaines dans lesquels il souhaite investir, notamment les soins, et les investisseurs saluant un deuxième apport de fonds de la part de l'américain Qualcomm.

A noter aussi le gain de 9,52% à 5.520 yens, de l'action Softbank, groupe nippon de télécommunications qui pourrait jeter son dévolu sur le quatrième opérateur aux Etats-Unis, T-Mobile US, au cas où il serait bloqué dans sa volonté de s'emparer du troisième, Sprint Nextel, également convoité par le gérant américain de bouquet de TV par satellite Dish Network.

Enfin, l'action la plus échangée du jour a été celle de la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) qui a bondi de 9,71% à 565 yens. Selon la presse, devrait annoncer une accélération du calendrier de retrait du combustible abîmé à la centrale de Fukushima ravagée par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés