Bpost finit en tête du Bel 20, Sipef sanctionnée (+Briefing)

©EPA

Les indices européens ont clôturé en hausse ce jeudi, profitant d'espoirs de détente dans la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. L'euro a grimpé face au dollar.

• La tendance

Les principales Bourses européennes ont terminé dans le vert ce jeudi, à la faveur d'espoirs de détente dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, qui a relégué au moins provisoirement au second plan les inquiétudes suscitées par la crise de la livre turque et les signes de ralentissement de l'économie chinoise.

L’euro  a pris l’ascendant sur le dollar.

A Bruxelles, après sa nette baisse de mercredi, le Bel 20   a rebondi, ce jeudi, sans toutefois récupérer toute sa perte de la veille. L’indice vedette de la Bourse de Bruxelles a fini sur une hausse de 0,42% à 3.775,64 points.

La veille, dans un climat morose, les ventes avaient touché non seulement les valeurs sensibles aux matières premières, victimes des craintes à l’égard des marchés émergents à cause de la montée du dollar, mais aussi les autres secteurs, le sentiment du marché étant à la méfiance envers l’ensemble des actifs risqués. Ce jeudi, les investisseurs sont revenus à l’achat sur les titres qui avaient été apparemment sanctionnés à tort, tandis que les actions des sociétés qui risquent d’être victimes de la guerre commerciale ont continué à souffrir.

Ainsi, Umicore , spécialisé dans la technologie des matériaux, a encore perdu 1,17%, à 45,81 euros, après avoir déjà abandonné plus de 4,5% la veille. De même, après sa baisse de 2,8% de mercredi, l’aciériste Aperam a reculé de 0,97% à 38,62 euros. Mais il faut tenir compte du détachement d’un dividende de 0,45 dollar brut, soit 0,39 euro, sans quoi le titre du sidérurgiste aurait grimpé de 0,03%.

A l’opposé, bpost  a repris 2,49% à 13,17 euros. Le titre du groupe postal a bénéficié d’achats à bon compte après avoir perdu près de 10% au cours des quatre séances précédentes sous l’effet de prises de bénéfices après les résultats meilleurs que prévu publiés le 8 août.

AB InBev  a grimpé de 0,59% à 86,70 euros. L’action du groupe brassicole a sans doute bénéficié d’un regain d’intérêt après les bons résultats trimestriels de son concurrent Carlsberg.

Hors Bel 20, Sipef  a reculé de 1,95% à 55,40 euros après avoir anticipé un résultat annuel plus faible que l’année dernière à cause de la baisse des prix de l’huile de palme et du caoutchouc.

Les investisseurs ont aussi effectué quelques arbitrages parmi des actions jugées bon marché. Ainsi, Balta  a repris 1,64% à 4,95 euros après avoir abandonné plus de 6% au cours des quatre séances boursières précédentes. De même, IBA  a gagné 1,93% à 23,28 euros après avoir reculé de plus de 7% au cours des cinq dernières séances.

• Le briefing actions

>Argenx : Wedbush a relevé son objectif de cours à 100,49 euros contre 97,50 euros avant. La recommandation reste à "surperformer".

>Aperam cote ex-dividende brut de 0,45 dollar.

>Après un premier semestre qui a vu son résultat net chuter de 46% en raison de la faiblesse du cours de l'huile de palme, Sipef prévient que celui pour l'ensemble de l'année sera substantiellement plus faible que celui de 2017. Notre article

>Armistice Capital a accru sa position vendeuse sur Celyad passant de 0,90% du capital à 1,10% à la date du 13 août.

>Marshall Wace a réduit sa position vendeuse sur Euronav passant de 0,88% du capital à 0,58% à la date du 13 août.

>A tenir à l’œil ce jeudi. Zone euro. Balance commerciale juin à 11h. USA. Permis de construire et mises en chantier juillet à 14h30.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés