Bpost ne convainc pas les analystes

©BELGA

Les résultats trimestriels de Bpost ont été bien accueillis par les investisseurs. Mais du côté des analystes, les chiffres financiers du groupe laissent de marbre. Car ils attendent les résultats du deuxième semestre en décembre, plus révélateurs.

Le titre Bpost s'est fortement apprécié après la publication des résultats du deuxième trimestre.  Les analystes sont toutefois prudents. Chez Kepler Cheuvreux, les analystes notent que "les résultats de Bpost sont en ligne avec les attentes, mais en incluant les gains exceptionnels, l'Ebitda ressort plus faible que prévu". Mais ils relèvent que "le déclin des volumes de courrier n'a été que de 4% par rapport à l'année passée, bien loin des 9% alors que la croissance des colis s'est avérée forte, même s'il y a un problème de coût qu'il reste à résoudre". C'est pourquoi ils n'ont changé ni leur recommandation à "conserver" ni leur objectif de cours sur le titre, à 14,50 euros.

Chez KBC Securities, l'analyste Ruben Devos observe aussi une déception sur l'Ebitda "qui reflète un déclin de 10% sur un an". Mais il note aussi une chute moins importante des volumes de courrier, "sous les prévisions de 7% en raison d'une évolution anticipée des revenus sur les transactions de courrier à haut rendement". "Le bénéfice publié apporte un soulagement sur la capacité de Bpost à payer un dividende stable pour cette année" ajoute l'analyste. Ruben Devos n'a pas modifié sa recommandation à "accumuler", ni son objectif de cours, à 17,5 euros.

Les analystes d'ING relèvent que Radial, la filiale américaine de commerce électronique de Bpost, "a été en avance sur le budget au premier semestre et a même dégager des revenus au deuxième trimestre". "Malgré un Ebitda décevant au deuxième trimestre, nous estimons que Bpost dispose de suffisamment de soutien pour le deuxième semestre. Nous pensons que les perspectives sont saines et que Radial apporte un élément positif" indique Mark Zwartsenburg, analyste.

Les résultats du deuxième semestre de BPost sont attendus avec impatience par les analystes. Chez Degroof Petercam, l'analyste Marcel Achterberg recommande aux investisseurs de "conserver leurs titres et suivre les progrès que BPost effectuera au deuxième semestre". "Nous estimons qu'il est trop tôt pour être optimiste sur l'action avant les résultats importants de Bpost en décembre" indique-t-il. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content