Cardio3 vs Carmat, le match

©Dieter Telemans

Il est difficile de départager ces deux groupes spécialisés dans les thérapies du cœur. Miser sur leurs actions reste un pari assez risqué, les profits n’étant pas attendus avant plusieurs années.

L’innovation médicale est un segment réputé pour la volatilité de ses actions, et ce ne sont pas les performances de Cardio3 et Carmat qui viendront infirmer cette vérité. Il faut avoir le cœur bien accroché pour s’y aventurer.

Activité: Carmat

Cardio3 est un groupe bruxellois, le dernier arrivé parmi les groupes biotech belges cotés, qui se spécialise sur l’insuffisance cardiaque. Le groupe dispose d’une molécule en phase II (C-Cure) pour laquelle les données cliniques sont jugées fortes. Elle permettrait de soigner les dégâts au cœur plutôt que de fournir un soulagement en attendant une inévitable greffe, ce qui serait une première dans le traitement de cette condition. Les premières données de Phase III devraient être disponibles dans le courant de l’année 2015, avec un lancement sur le marché qui pourrait intervenir d’ici 2016, au plus tôt.

Carmat met au point des cœurs artificiels biocompatibles, qui s’adaptent à la physiologie de l’individu et fonctionnent comme un cœur humain normal. Cette solution pourrait résoudre le manque chronique de cœurs humains disponibles pour une transplantation. Le groupe dispose d’un important actionnariat (EADS notamment), qui lui offre une certaine stabilité. Carmat est également dans la phase d’essais cliniques, qui précède le lancement commercial (éventuel) de son produit.

Si la première greffe a été effectuée avec succès en décembre 2013, il est encore trop tôt pour crier victoire.

De nombreuses autres procédures seront encore nécessaires avant une éventuelle commercialisation en Europe d’ici 2015 ou 2016.

Concurrence: égalité

Le cœur est un domaine thérapeutique sur lequel se battent de nombreuses sociétés pharmaceutiques. Les approches relativement originales tentées par ces deux groupes pourraient leur permettre de se faire leur place au soleil, et de susciter l’intérêt d’un grand groupe.

Timing: Carmat

Plusieurs éléments pourraient supporter le cours de Cardio3 dans les prochains mois, comme l’annonce d’un partenariat commercial pour le C-Cure ou l’annonce d’un partenariat pour le C-Cath (l’appareil qui permet d’injecter des cellules dans le muscle cardiaque) avec un groupe spécialisé dans les instruments médicaux. Mais le cours a déjà très fortement grimpé ces dernières semaines pour encore justifier une hausse en l’absence de données cliniques de phase 3.

Résultats: Cardio3

Pour des sociétés comme Carmat et Cardio3, l’évolution des résultats d’un trimestre importe peu. C’est la rapidité avec laquelle ces sociétés brûlent leurs liquidités (le "cash burn") qui est importante. Cardio3 a levé suffisamment d’argent pour financer son programme d’essais cliniques de phase 3 (qui précède la commercialisation), tandis que Carmat brûle de son côté 20 millions d’euros par an, et devrait à terme financer de nouvelles unités de production, la capacité actuelle étant très réduite.

Valorisation: match nul

Les deux groupes étant fortement déficitaires, la valorisation repose sur les perspectives sur le très long terme, qui sont par nature très difficilement prévisibles.

Consensus: Cardio3

Avec seulement une poignée d’analystes qui suivent ces deux titres, le consensus n’est pas vraiment significatif. Ainsi, tous les analystes sur Cardio3 sont actuellement à l’achat, alors que l’objectif médian est de 50% inférieur au dernier cours.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés