Coil maintient ses marges à un haut niveau

©BLOOMBERG NEWS

Le leader mondial de l’anodisation de l’aluminium poursuit son important programme d'investissements en Belgique et en Allemagne. Des développements industriels qui doivent à terme renforcer la rentabilité de Coil alors que le groupe est parvenu à maintenir ses marges à un niveau élevé au premier semestre malgrè un léger recul de ses ventes.

Sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d’affaires de Coil  s'est établi à 14,4 millions d'euros, soit 7% de moins par rapport au premier semestre 2016, qui était "une référence élevée en croissance de 22%", selon le plus grand anodiseur au monde pour les secteurs du bâtiment et de l’industrie.

"Les ventes de services d’anodisation ont été principalement freinées par l’attentisme des distributeurs dans un contexte de volatilité du prix de l'aluminium", explique encore Coil qui se félicité du développement de ses activités à l'international et notamment en Asie.

L'EBITDA du groupe s'élève au premier semestre de l'année en cours à 3,9 millions d'euros, ce qui représente près de 27% du chiffre d'affaires, "un niveau proche du plus haut niveau historique atteint l’année précédente", précise Coil. Le résultat opérationnel ressort quant à lui à 2,7 millions d'euros, en recul de 20% par rapport au premier semestre 2016, mais il représente toutefois un taux de marge opérationnelle important de 18,6 % du chiffre d’affaires.

Pour le reste de son exercice, Coil s'attend à enregistrer une amélioration progressive de ses ventes compte tenu de l’amélioration de ses conditions de marché et ce malgré un effet de base défavorable qui devrait continuer de peser au troisième trimestre. Parallèlement, la société indique qu'elle achèvera son important cycle d’investissements stratégiques avec le renforcement effectif de son usine de Bernburg en Allemagne et l’installation fin 2017 de sa ligne automatisée d’anodisation par lots en Belgique.

Dans ce contexte, la société belge cotée à Paris a pour objectif de réaliser un chiffre d’affaires annuel proche de 30 millions d'euros et dit disposer dès 2018 "d’un potentiel accru pour renforcer durablement sa dynamique de croissance rentable."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés