Publicité
Publicité

Des marchés européens lestés par l'industrie, les technos, et les banques

©REUTERS

Comme pour la Bourse de Bruxelles, le mois d'octobre a été difficile pour l'ensemble des Bourses européennes.

Les Bourses européennes ont traversé un mois d’octobre difficile. Avec un recul de 5,63% sur le mois, le Stoxx600 enregistre sa plus mauvaise performance depuis janvier 2016. Aucun secteur n’a été épargné. Les moins affectés par un repli furent les télécoms, dont le secteur fait du surplace et les services aux collectivités (-2,22%) et le secteur de l’alimentation (- 2,14%).

A contrario, le secteur des biens industriels et services signe la pire performance mensuelle (-9,26%), suivi de près par le secteur technologique (-9,8%), et celui des banques (-8,17%). Les tensions géopolitiques et le bras de fer entre l’Italie et l’Union européenne ont créé un climat particulièrement défavorable sur les marchés en octobre. Les résultats d’entreprises, nombreux, ont été particulièrement examinés, car les investisseurs s’inquiètent d’un ralentissement économique. Dans un tel contexte, la moindre déception de résultats s’est suivie par une sanction sévère en Bourse. ConvaTec, qui a lancé un avertissement sur résultat et annoncé le départ de son patron, a perdu 30% sur le mois et signe la pire performance du Stoxx 600. AMS, le fournisseur de puces électroniques pour Apple, a perdu 28,58% après avoir déçu les investisseurs avec ses prévisions pour le quatrième trimestre. Les scandales financiers qui ont rattrapé Danske Bank ont fait plonger le titre (-25,1%).

En revanche, les bons élèves de la saison des résultats trimestriels ont été récompensés. Polymetal signe la plus forte progression mensuelle du Stoxx 600 (+ 17,87%), suivi par Altran (+17,4%). Le spécialiste de l’or Randgold a pris 12,8%. Le climat de méfiance des investisseurs a profité au secteur aurifère.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés