Publicité
Publicité

Fuite de bénéfices après résultats

©Photo News

Les investisseurs ont fait peu de cas du rebond des commandes de biens durables et de l'augmentation de près de 7 % des ventes de logements neufs aux Etats-Unis. Les marchés d'actions ont perdu le chemin de la hausse dans une nuée de résultats diversement appréciés.

Les ventes de maisons individuelles aux Etats-Unis ont progressé en septembre pour le deuxième mois de suite. Les indicateurs immobiliers publiés depuis le début du mois de septembre laissent ainsi penser que le marché du logement a passé le trou d'air provoqué par l'expiration du crédit d'impôt fin avril. Mais les opérateurs s'en sont désintéressés, de la même façon qu'ils ont fait fi du net rebond des commandes de biens durables. Ces dernières sont pourtant considérées comme un indicateur avancé de l'activité du secteur manufacturier américain et ont augmenté plus que prévu en septembre.

Dans ce contexte, l'indice DJ Stoxx 600 a lâché 0,75 % à 264,93 points. Le compartiment des valeurs liées aux matières premières a mené les reculs, rétrogradant de 1,98 % selon l'indice DJ Stoxx 600 de référence. Le secteur a payé les frais du rebond du dollar, se répercutant sur le prix des métaux.

A noter, parmi les valeurs ayant publié leurs résultats en Europe, le repli de 3,94 % de SAP. Le fabricant allemand de logiciels professionnels a été sanctionné pour ses résultats trimestriels inférieurs aux attentes et pour avoir "simplement" confirmé ses prévisions de résultats. Par ailleurs, Heineken a enregistré une perte de 4,34 % de sa valeur suite à un trading update. Hermes a poursuivi sa descente aux enfers en perdant 8,97 %. A l'inverse, STMicroelectronics et Deutsche Bank ont respectivement progressé de 5,16 et 0,77 %. STMicro a profité de l'annonce d'une rentabilité solide au troisième trimestre tandis que la perte annoncée par Deutsche Bank était prévue.

A Londres, le Footsie a corrigé de 1,07 % à 5.646,02 points. A Paris, le CAC 40 a cédé 0,96 % à 3.815,77 points. A Amsterdam, l'AEX a abandonné 0,81 % à 337,99 points. A Francfort, le Dax a perdu 0,69 % à 6.568,00 points.

A Bruxelles, l'indice Bel 20 a mis en fuite 0,74 % à 2.672,71 points. La majorité des valeurs ont pointé en baisse, avec en tête Bekaert (-3,54 % à 219,50 euros). Le tableau est ressorti un peu plus positif pour les valeurs hors Bel 20. A retenir, le bond de 6,40 % à 41,75 euros de Barco. Option cote désormais à 0,78 euro soit une envolée de 56,00 %. A l'inverse, Nyrstar s'est replié de 2,53 % à 10,80 euros.

Outre une salve de résultats d'entreprises, les opérateurs ont continué de s'interroger sur l’ampleur du programme d’assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale américaine pour soutenir l’économie. Le Wall Street Journal rapporte que la Fed devrait dévoiler la semaine prochaine un programme de rachats d'emprunt d'Etat américains (Treasuries), qui s'échelonnera sur plusieurs mois pour un montant de quelques centaines de milliards de dollars. A cet égard, les chiffres officiels du PIB américain pour le troisième trimestre à paraître ce vendredi revêtiront une importance toute particulière.

A la clôture européenne, la Bourse de New York demeurait dans le rouge. L'indice Dow Jones reculait de 1,03 % à 11.054,76 points, le Standard &  Poor's 500 cédait 0,85 % également à 1.175,53 points et le composite du Nasdaq abandonnait 0,46 % à 2.485,92 points.


AGENDA

BELGIQUE

Le Produit intérieur brut (PIB), corrigé des variations saisonnières et des effets de calendrier, s'est accru de 0,5% par rapport au trimestre précédent. Par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente, la croissance du PIB continue d'accélérer: elle s'élève à 2,6% après une hausse de 1,7% au premier trimestre de 2010 et une baisse de 0,1% au quatrième trimestre de 2009.

ALLEMAGNE
L'inflation en Allemagne est restée stable en octobre avec un taux de 1,3%, le même qu'en septembre, selon un chiffre provisoire publié mercredi par l'Office fédéral des statistiques (Destatis). Sur un mois, par rapport à septembre, les prix à la consommation dans la première économie européenne ont augmenté de 0,1%, selon un communiqué.  "Comme lors des mois précédents, l'évolution des prix a été dictée par la forte progression des prix du fioul ainsi que des fruits et légumes", a commenté Destatis. Le chiffre définitif de l'inflation pour octobre doit être dévoilé le 9 novembre.

ZONE EURO

Les crédits au secteur privé dans la zone euro ont affiché la même progression en septembre qu'au mois d'août, à +1,2%, selon des chiffres provisoires annoncés mercredi par la Banque centrale européenne. Ce chiffre accrédite un maintien des crédits au secteur privé, qui alimentent la croissance en zone euro.

La masse monétaire M3, indicateur avancé d'inflation, a augmenté de 1% en septembre en glissement annuel, après une hausse de 1,1% en août. Cet agrégat sert à l'institution à déceler des menaces inflationnistes à moyen terme.

USA
Les commandes de biens durables ont progressé de 3,3% par rapport au mois d'août en données corrigées des variations saisonnières, a indiqué le département du Commerce, précisant qu'il s'agissait de leur plus forte hausse depuis janvier. Les analystes estimaient qu'elles avaient crû de 1,8%, selon leur prévision médiane.

Les ventes de maisons individuelles neuves ont augmenté de 6,6% par rapport à août, en données corrigées des variations saisonnières. Le volume des transactions en septembre correspondait à 307.000 unités en rythme annuel. Mais la progression de ventes ne se répercute pas sur les prix car les données du ministère montrent que le prix moyen des transactions a reculé de 1,2% en septembre par rapport à août.


VALEURS

GDF SUEZ

Nomura Securities a repris la couverture du titre avec un avis à "acheter".

UMICORE

ING a relevé son objectif de cours sur la valeur à 35 euros contre 31 euros avant. L’avis reste à " conserver ".

BARCO

La société Barco a clôturé le troisième trimestre de l'exercice en cours avec un carnet de commandes s'élevant à 497,1 millions d'euros, soit une hausse de 45,2% par rapport au même trimestre de l'année précédente. Les commandes reçues au troisième trimestre atteignent 232,1 millions d'euros contre 153 millions, un an plus tôt. Ceci représente une croissance de 51,7% d'une année sur l'autre.

La Banque Degroof a relevé son objectif de cours sur la valeur ) 39 euros contre 38 euros avant.

OPTION

La société louvaniste Option et le chinois Huawei, concurrents sur le marché de la transmission de données sans fils, vont collaborer.
KBC Securities a relevé son avis sur la valeur à "conserver" contre "vendre" avant.

NYRSTAR

Le spécialiste du zinc Nyrstar annonce à l'occasion de son trading update du 3e trimestre qu'il s'attend à une montée en cadence pour l'activité minière. En effet explique la société, l'exploitation de la mine de Coricancha a repris, après avoir été suspendue depuis mai 2008. De plus, les mines du Tennessee qui fonctionnent actuellement à 60 % de leur capacité environ, et devraient atteindre leur capacité de production maximale avant fin 2010.

MOVETIS

Offre de reprise par Shire contre 19 euros par action

MONTEA

La Sicafi Montea a annoncé la signature d'un nouveau contrat de location avec la société S.M.I.W. Le montant de la transaction et son impact sur les comptes de la Sicafi n'ont pas été communiqués.

ASCENCIO

Augmentation de capital avec droit de préférence au prix de 34 euros par action

EPIQ

Réouverture de l’offre de reprise par Elex à 1,75 euro par action

AGFA-GEVAERT

Souscription à l’augmentation de capital jusqu’au 4/11.

THROMBOGENICS

La société biopharmaceutique spécialisée dans les traitements des pathologies oculaires, cardiovasculaires et des cancers, a fait état d'une augmentation de 2,8 millions d'euros résultant de l'exercice de warrants appartenant à certains employés. Les 289.000 actions créées sont dès à présent cotées sur Euronext Bruxelles. Suite à cette transaction, ThromboGenics dénombre désormais 29.445.234 actions en circulation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés