George Soros remonte à bord de Tesla

L'homme d'affaires George Soros est âgé de 87 ans ©BLOOMBERG NEWS

Le fonds du milliardaire George Soros a acquis pour 35 millions d’obligations convertibles émises par Tesla au premier trimestre. Cela offre un soutien important pour le fabricant de voitures électriques, en proie à des besoins de financement élevés.

Le Soros Fund Management a acquis pour 35 millions de dollars d’obligations convertibles de Tesla au premier trimestre, selon un document de la Securities and Exchange Commission, le gendarme des marchés financiers américains. La firme d’investissement de George Soros a acquis ces obligations dont l’échéance est prévue pour mars 2019, qui présentent la particularité de pouvoir être échangées contre un montant déterminé de titres sous-jacents.

L’investissement du milliardaire d’origine hongroise apporte un soutien important pour le constructeur de véhicules électriques. Tesla inquiète les investisseurs depuis le début de l’année. Ceux-ci craignent que la société arrive à court de cash pour financer la construction du Modèle 3 de la Sedan.

Les analystes de Jefferies et de Moody’s Investor ont estimé que Tesla aura besoin de lever entre 2 et 3 milliards de dollars de capital à cause de la lenteur de la production de ce véhicule grand public, ce qui laisse à penser que le retour sur investissement devrait être moindre pour la société.

L’attitude d’Elon Musk, le patron de Tesla, lors de la conférence téléphonique avec les analystes après la publication des résultats trimestriels au début du mois, interpelle. Celui-ci avait refusé de répondre aux questions des analystes sur la profitabilité sur Modèle 3 et les besoins de financement de la société, les qualifiant d’ennuyeuses. Chez JPMorgan, les analystes Ryan Brinkman et Aayush Gupta, stupéfaits, ont rappelé que "les retards de lancement du Modèle 3 posent la question de la capacité à générer 25% de marge bénéficiaire brute. Si les besoins de cash minimum de Tesla s’avèrent plus importants que prévu, cela pourrait amener des questions sur l’effet dilutif d’une augmentation de capital" pour les investisseurs, ajoutent-ils dans une note.

Des besoins de cash  importants

L’année passée, Tesla avait récolté 1,8 milliard de dollars en émettant de la dette obligataire à haut rendement, la première émission de son histoire.

Les analystes estiment que cette année, les besoins de cash de la société pourraient excéder ce montant. Mais ils soulignent que le fabricant de voitures électriques pourrait se tourner vers une augmentation de capital plutôt qu’une émission obligataire, car le bilan de Tesla se retrouve actuellement déséquilibré par sa dette émise.

Le titre Tesla  a chuté de près de 9% depuis le début de l’année à cause de la méfiance des investisseurs. Ce mercredi, en dépit de l’annonce du soutien financier du Soros Fund Management, l’action a continué de chuter sur les marchés américains. Les investisseurs parient aussi massivement à la baisse sur les obligations Tesla. 

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content