IBA déçoit et tempère ses prévisions

©IBA

IBA affiche des revenus trimestriels en hausse de 13,4% à 73,3 millions d'euros, moins bons que prévu. L'entreprise voit également son cash pratiquement diminuer de moitié, passant de 44,5 à 24,5 millions d'euros. Et tire vers le bas sa fourchette de prévision de marge Rebit.

Le premier fournisseur mondial de solutions de protonthérapie pour le traitement du cancer cotée à Bruxelles, IBA , note pour le premier trimestre 2017 des revenus en hausse de 13,4% à 73,3 millions d'euros. Soit un peu moins que la croissance de 15% prévue par KBC Securities.

A l'ouverture, l'action perdait 10%, confirmant les craintes des investisseurs suite aux mauvais résultats.

Commandes décevantes

La Dosimétrie revient à une croissance de 19% à 14,6 millions d'euros, tandis que le carnet de commandes en protonthérapie et autres accélérateurs s'établit à 316 millions d'euros, en baisse comparé aux 335 millions d'euros à la fin de l’exercice 2016, "mais il n’inclut pas encore les commandes annoncées récemment pour des solutions ProteusONE à Charleroi et au Caire", précise le communiqué de l'entreprise. "Le 28 avril, un contrat a été signé avec Children’s Cancer Hospital Foundation pour une solution compacte de protonthérapie Proteus®ONE au Caire, en Egypte", explique-t-il. KBC Securities avait de son côté prévu une augmentation des ventes, soit 343 millions d'euros.  

La position de trésorerie nette a pratiquement baissé de moitié. Elle est de 24,5 millions d'euros alors qu'elle était de 44,5 millions à la fin de l’exercice 2016.

♦ Prévisions tempérées

En raison du retard de plusieurs projets, l'entreprise laisse ses prévisions de croissance sur les revenus inchangées, entre 15% et 20%, mais revoit ses prévisions sur la marge REBIT à un taux entre 10% et 12% (alors qu'il était prévu de 11 à 12% pour 2017 lors de l'annonce des résultats annuels), et environ 13% pour 2018 ( contre "13 à 15%" annoncé précédemment).

 IBA compte également maintenir un ratio de distribution de dividendes de 30%.

"Nous sommes heureux des progrès réalisés au premier trimestre 2017 et nous sommes sur la bonne voie pour atteindre nos objectifs de croissance. La Dosimétrie s’est fortement redressée dans toutes les régions et contribue positivement à notre REBIT. Notre stratégie d'augmentation de la capacité de production et de régionalisation, pour répondre à la demande mondiale croissante, se poursuit. Nous installons actuellement huit projets à travers le monde et nous nous préparons à en installer 17 autres", a commenté Olivier Legrain, Chief Executive Officer d’IBA.

"Nous pensons que l'élan dans les nouvelles commandes sera la clé pour maintenir la surperformance des stocks", déclare KBC Securities dans sa note.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés