JPMorgan verse 55 millions USD pour classer une plainte de discrimination raciale

©REUTERS

Accusée d'avoir appliqué des taux d'intérêts plus élevés aux afro-américains et hispaniques, la banque JPMorgan préfère débourser 55 millions.

La banque américaine JPMorgan Chase a accepté de payer une amende de 55 millions de dollars pour classer une enquête des autorités américaines pour discrimination raciale, a indiqué une source proche du dossier.

Le département de la Justice (DoJ) accusait la banque d'avoir imposé entre 2006 et 2009 des taux d'intérêt élevés à des emprunteurs afro-américains et hispaniques comparé aux caucasiens.

JPMorgan Chase a financé des prêts immobiliers dont les demandes avaient été faites auprès d'un réseau de courtiers qui auraient délibérément appliqué des taux d'intérêt différents aux consommateurs en fonction de leur couleur de peau, est persuadé le DoJ, qui a décidé mercredi d'engager des poursuites judiciaires.

Mais "nous avons accepté de solder à l'amiable ces allégations", a indiqué une porte-parole de la banque. "Nous contestons toute malversation et restons déterminés à fournir un accès équitable au crédit", a-t-elle ajouté sans davantage de détails.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés