Publicité
Publicité

L'Europe boursière plombée par les USA

Les principaux indices européens ont adouci leurs pertes mais ne sont pas parvenus à se dépêtrer d'un mouvement baissier. Les navrants résultats de Goldman Sachs et un mauvais indicateur du marché immobilier américain ont définitivement miné les marchés d'actions.

Dans pareil climat de volatilité, la moindre frustration en provenance de chiffres d'entreprises ou de statistiques macroéconomiques conduit les marchés à contre-performer. C'est ainsi que, après avoir entamé la séance sur une note positive, les marchés ont cédé l'essentiel de leurs gains pour partir franchement à la baisse. Dans la dernière heure précédant la clôture, les principaux indices se sont toutefois rétablis mais pas suffisamment pour entamer une hausse. Précisons que les investisseurs ont eu matière à réagir négativement, à commencer par l'avertissement sur résultats de l'opérateur britannique télécoms Cable & Wireless.

En début d'après-midi, les résultats décevants de Goldman Sachs se sont ajoutés au marasme ambiant. La banque d'affaires américaine a enregistré une chute de 82 % de son bénéfice net au deuxième trimestre. Ce dernier s'est établi à 453 millions de dollars (0,78 dollar par action), après avoir honoré une amende de 550 millions au Securities and Exchange Commission.

Toujours aux Etats-Unis, l'indicateur des mises en chantier a reculé de 5,0% (en données corrigées des variations saisonnières), ce qui correspond à 549.000 départs de chantiers en rythme annuel, son plus bas niveau depuis octobre 2009, indique le ministère. Ces chiffres témoignent d'une chute bien plus forte que ce que prévoyaient les analystes dans la mesure où ceux-ci tablaient sur 575.000 départs de chantiers en rythme annuel.

A l'ouverture, la Bourse de New York affichait des indices en berne: le Nasdaq perdait 1,49 % à 2.165,40 points et le Dow Jones 1,09 % à 10.044,16 points. Les futures présageaient une baisse dans les premiers échanges, faisant écho aux quelques indicateurs précités. Mais les technologiques évoluaient sous pression après les résultats d'IBM et de Texas Instruments, jugés décevants hier.

Autre facteur déprimant: le peu de succès rencontré par la Hongrie sur le marché obligataire tandis que les papiers de la Grèce, de l'Irlande et de l'Espagne se sont placés facilement. La Hongrie a dû réduire de dix milliards de forints son émission de papier à trois mois et a dû offrir un rendement supérieur de 19 points de base à celui d'il y a une semaine après la suspension des discussions avec le Fonds monétaire international ce week-end.

Dans ce contexte, seul l'indice DJ Stoxx 600 a dégagé une avance peu notable de 0,07 % à 246,35 points. Les valeurs automobiles n'ont pourtant pas été en reste puisqu'elles ont signé la plus forte baisse sectorielle en Europe avec un recul de près de 2 %. La Bourse de Londres s'est le moins repliée, le Footsie abandonnant 0,17 % à 5.139,46 points. Le marché d'actions britannique a hésité exactement comme la veille, écartelé entre une remontée des valeurs minières et le recul de l'opérateur de télécoms C&WW. La Bourse d'Amsterdam a perdu 0,48 % de terrain, l'AEX s'arrêtant à 320,46 points. Non loin, la Bourse parisienne a faibli de 0,53 %, le CAC 40 restant sous le seuil des 3.500 points à 3.468,02. Enfin, la Bourse allemande a décrit la plus forte régression, le Dax rendant 0,69 %, retombant sous la barre des 6.000 points à 5.967,49.

A Bruxelles, l'indice Bel 20 a corrigé de 0,58 % après avoir gagné l'équivalent inverse en matinée. Omega Pharma a lourdement chuté, de plus de 6 % pour établir son cours à 34,00 euros. Le marché a sanctionné le trading udpate diffusé par l'entreprise lundi soir. Les télécoms ont également été à la peine. Si la Banque Degroof a réduit son avis sur Belgacom (-0,39 % à 27,08 euros), Telenet (-1,36 % à 23,56 euros) et Mobistar (-0,89 % à 43,96 euros), ces valeurs ont surtout pâti d'un effet sectoriel après l'avertissement sur résultats de l'opérateur télécom Cable & Wireless. GDF Suez a marqué une perte de vitesse (-0,76 % à 24,32 euros) étant donné que Goldman Sachs a suspendu le suivi de l'action et retiré l'action de sa liste de valeurs préférées. Ageas qui risque de perdre un gros client en Chine s'est délestée de 0,70 % à 1,84 euros. Hors Bel 20, Barco a mis en fuite 7,09 % à 37,50 euros en réaction à son trading update.


AGENDA


USA
Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont reculé plus que prévu en juin, de 5,0%, tandis que le nombre de permis de construire accordés rebondissait, contre toute attente, de 2,1%, selon des chiffres officiels publiés mardi à Washington.

BELGIQUE
Selon le baromètre de la BNB, la confiance des consommateurs belges est au plus haut depuis 2 ans, en particulier parce que la recrudescence du chômage tant annoncée n'a pas vraiment lieu. Le recul de l'indice en mai est totalement effacé.

ALLEMAGNE
Les prix à la production en Allemagne ont connu en juin une hausse plus forte que prévu, en raison notamment du bond des prix des biens intermédiaires, a annoncé mardi l'Office fédéral des statistiques (Destatis).

GRECE
La balance grecque des transactions courantes a enregistré un excédent de 250 millions d'euros en mai 2010 contre un déficit de 1,932 milliard un an plus tôt, a indiqué mardi la Banque de Grèce (BdG), publiant des estimations provisoires.


VALEURS A SUIVRE

GDF SUEZ
Goldman Sachs a retiré la valeur de sa liste de valeurs préférées. Le courtier suspend par ailleurs le suivi de l'action.

OMEGA PHARMA
Le groupe Omega Pharma a réalisé un chiffre d'affaires de 423,5 millions d'euros au cours du premier semestre de 2010, en hausse de 3%. En Belgique, les ventes du distributeur pharmaceutique ont grimpé de 11%, à 124,6 millions d'euros, a précisé le groupe après la clôture boursière, ce qui lui permet de confirmer ses prévisions pour 2010, à savoir une croissance de 4%. Cette annonce est un peu en-dessous ses attentes des analystes.

BARCO
Barco, le producteur courtraisien de projecteurs de cinéma numérique, fait état ce mardi matin d'un chiffre d'affaires de 192,2 millions d'euros, soit une hausse de 16,7% par rapport à la même période un an plus tôt.
Les commandes enregistrées au deuxième trimestre de 2010 atteignent 298,9 millions d'euros, une hausse de 112,4% par rapport au même trimestre de l'année précédente.

"Ce trimestre doit avoir été le meilleur de tous, avec des commandes à peine inférieures à 300 millions d'euros. Il s'agit là d'un excellent présage pour les futurs résultats trimestriels de Barco", indique le CEO de Barco, Erik Van Zele.

BEKAERT
KBC Securities a relevé son objectif de cours sur la valeur à 160 euros contre 155 euros avant. L'avis reste à "acheter".

BELGACOM
La Banque Degroof a réduit son avis sur Belgacom à "conserver" contre "accumuler" avant. L'objectif de cours reste à 29 euros.

MOBISTAR
La Banque Degroof a réduit son avis sur Mobistar à "conserver" contre "accumuler" avant. L'objectif de cours passe à 50 euros contre 53,20 euros avant.

TELENET
L’entreprise télécom a indiqué avoir fait une offre pour échanger certains de ses crédits arrivant à échéance en juin 2017. Telenet souhaite ainsi allonger la maturité moyenne de ses dettes d’environ 2,7 ans.
La Banque Degroof a réduit son avis sur la valeur à "conserver" contre "accumuler" avant. L'objectif de cours reste à 24 euros.

AEDIFICA
Finasucre, le groupe sucrier détenu par Paul et Olivier Lippens, est entré au capital de la Sicafi Aedifica. Finasucre a repris 5,46 % de la participation détenue par Banque Degroof Holding Luxembourg.
Finasucre détient désormais 275.000 actions Aedifica. Le montant de la transaction n’a pas été révélé.
La Banque Degroof Holding Luxembourg a pour sa part vu sa participation en Aedifica réduite de moitié.

ASCENCIO
L’entreprise a indiqué qu’elle n’avait pas pris de décision définitive concernant son augmentation de capital.

SOLVAY
L’entreprise a procédé au rachat de 18.904 actions propres à un prix moyen de 69,997 euros l’unité. L’opération a eu lieu le 16 juillet dernier.

RECTICEL
JP Morgan a réduit sa participation dans Recticel sous le seuil des 3 %.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés