L'horizon financier se dégage pour Roularta

©BELGA

Le groupe de médias Roularta a annoncé l'acquisition des magazines féminins de Sanoma Belgique. Une opération loin d'être saluée par les investisseurs mais l'avenir s'annonce plus clément.

Décidément, ça bouge beaucoup dans le portefeuille de titres chez Roularta Media Group . Et pour l’instant, l’accueil en Bourse est plutôt réservé.

L’action de ce groupe d’édition a en effet reviré à la baisse après les annonces faites hier. Elle a clôturé la journée en repli de -3,24% à 23,90 euros. L’annonce d’un résultat d’exploitation qui sera négatif en 2017 a pris de court plus d’un actionnaire. Tout autant d’ailleurs que la décision de passer le versement d’un dividende cette année. Un montant brut de 0,50 euro avait été versé en juin 2016.

Cela dit, alors qu’elle avait beaucoup monté depuis le début de cette année (+12,5%), l’action conserve un boni de 7,52% depuis la fin décembre. Soit un gain supérieur à celui de l’indice Bel Mid (+6,5%) ou du Bel Small (+5,90%).

C’est que le groupe a aussi fait part d’annonces rassurantes pour les prochains exercices:

→ Pour 2018, il indique que les récentes opérations apporteront une contribution positive au résultat. Comme celles non encore finalisées à ce jour de la cession de 50% du capital de Medialaan, qui se soldera par une plus-value de 145 millions, ainsi que l’acquisition d’une participation de 50% dans Mediafin (De Tijd et L’Echo).
→ De plus, le remboursement d’un emprunt de 100 millions d’euros en octobre prochain, permettra au groupe de faire l’économie d’une charge financière d’un peu plus de 5 millions d’euros. Cela dès 2019.
→ Dans le même temps, suite à la fin des contrats avec Econocom, les frais de leasing seront réduits de 9 millions d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés