Publicité
Publicité

La macroéconomie US a déprimé les marchés

L'excellente statistique de la zone euro n'a pas eu l'ascendant sur les indicateurs américains. Le rebond des commandes de biens durables, jugé trop léger, mais surtout le plus bas historique des ventes d'habitations neuves en juillet ont contenu les indices européens en territoire négatif.

Considérées comme un indicateur avancé de l'activité du secteur manufacturier américain, les commandes des biens durables en juillet ont donné le premier coup aux marchés d'actions européens. Et ce, alors qu'en matinée l’indice du climat des affaires Ifo s’était établi à 106,7 points pour le mois d'août, une évolution fort proche de ses plus hauts historiques. La statistique de la zone euro a d'ailleurs permis aux marchés de faire une brève incursion dans le vert. Un élan furtif.

A la clôture, l'indice DJ Stoxx 600 a abandonné 0,77 % à 247,54 points. Sur le plan sectoriel, les valeurs des matières premières se sont inscrites en tête des décotes européennes alors que BHP Billiton a annoncé mercredi avoir plus que doublé son bénéfice net sur l'exercice achevée le 30 juin. Actuellement plus grosse entreprise minière du monde par la capitalisation, l'Australienne, cotée à Londres, a par ailleurs indiqué que sa dette nette avait baissé à 3,3 milliards de dollars en fin d'année pour un endettement de 6%.

A l'avant des replis nationaux, la Bourse de Paris a terminé sur une nouvelle baisse significative. Le CAC 40 s'est délesté de 1,17% à 3.450,19 points, un plus bas niveau depuis le 6 juillet dernier. Parmi les rares valeurs à faire face, Lagardère (+3,95% à 29,05 euros), dopé par un relèvement de sa recommandation par Exane BNP Paribas. EDF Energie Nouvelles (+2,42% à 30,88 euros) a repris de la hauteur après avoir fortement baissé la veille suite à l'annonce d'une baisse des tarifs de vente de l'electricité photovoltaïque.

A Londres, le Footsie est retombé à ses plus bas niveaux depuis le 8 juillet dernier (5.109,4 points). Le groupe pétrolier Tullow a signé la plus forte chute (- 4,55% à 1.238 pence) malgré la publication de résultats semestriels positifs. Des démêlés avec le gouvernement ougandais retardent la récupération d'activités du Canadien Heritage Oil relatives à des gisements d'hydrocarbures dans la région du Lac Albert.

La Bourse de Francfort a également fini en baisse malgré la publication d'un indice Ifo bien meilleur que prévu. Le Dax a ainsi relâché 0,61% à 5.899,50. Du côté des valeurs, Deutsche Post a grignoté 0,08% à 12,81 euros. Au sein de l'indice francfortois, Lufthansa a perdu 0,81% à 12,30 euros, malgré des commentaires positifs sur les perspectives 2010 émis mardi par un membre de son directoire.

Restée dans le vert toute la matinée à la faveur de certains résultats d'entreprises, la Bourse de Bruxelles s'est teintée de rouge. L'indice Bel 20 a cédé 0,49 % à 2.424,00 points. Hors Bel 20, Agfa-Gevaert était l'une des rares valeurs ayant publié ses chiffres trimestriels à être plus que bien orientée. Le titre a en effet flambé de 20,00 %, son titre dépassant ainsi le seuil des 5 euros. A l'inverse, le marché ont lourdement sanctionné DevGen (-7,10 % à 7,85 euros), Alfacam (-5,38 % à 5,10 euros) ou encore Sipef (-3,54 % à 51,80 euros). WDP qui a confirmé ses prévisions 2010 a engrangé 1,28 % à 33,95 euros.


AGENDA

USA
Les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont rebondi légèrement en juillet après deux mois de baisse, grâce au secteur de l'aviation civile, selon des chiffres publiés mercredi par le département du Commerce à Washington. Elles ont augmenté de 0,3% par rapport au mois de juin (en données corrigées des variations saisonnières), a indiqué le ministère. La hausse est beaucoup moins forte que ne le pensaient les analystes, qui attendaient une progression des commandes de 3,0%, selon leur prévision médiane.

Les ventes de maisons individuelles neuves ont rechuté en juillet pour toucher leur plus bas niveau depuis 1963, selon des chiffres publiés mercredi par le département du Commerce à Washington. Ces ventes représentent 276.000 transactions en rythme annuel, soit 12,4% de moins qu'en juin (315.000). La chute a déjoué les pronostics de nombre d'analystes puisque ceux-ci s'attendaient à un niveau à la hausse (334.000 unités).

S'établissant à 358,28 millions de barils, les stocks hebdomadaires de pétrole brut ont enregistré une forte hausse de 4,11 millions d'unités, alors que le consensus tournait autour de seulement 200.000.

ALLEMAGNE
Le baromètre du climat des affaires Ifo, principal indice de confiance en Allemagne, a grimpé en août, à 106,7 points. Les économistes tablaient sur un recul.

JAPON
Le Japon a dégagé en juillet un excédent commercial en hausse de 119% par rapport à celui du même mois de 2009, à 804,2 milliards de yens (7,3 milliards d'euros), grâce à la progression des exportations vers les pays asiatiques et émergents, a annoncé mercredi le ministère des Finances. Ce solde excédentaire, presque double de celui auquel s'attendaient les économistes, résulte de l'activité forte des nations voisines et des suites du redémarrage dans des secteurs comme l'automobile ou l'électronique grand public, après la violente décrue observée fin 2008/début 2009.

VALEURS

COLRUYT
S&P a attribué le rating "vendre" à l'action Colruyt. L'objectif de cours est de 175 euros par action.

AvH
Le holding d’investissement Ackermans & van Haaren a vu son bénéfice net s’établir à 73,5 millions d’euros. Il s’agit d’une augmentation de 46 % en regard des 50,3 millions d’euros réalisés au premier semestre un an avant. La position en cash s’établit à 97,8 millions d’euros contre 122,1 millions d’euros.

SOLVAY
L'agence de notation Standard & Poor's a abaissé mardi d'un cran la note de la dette à long terme du groupe belge de chimie Solvay, à "A-" contre "A" précédemment, une décision motivée par la vente de sa division pharmaceutique.

AGFA – GEVAERT
Agfa-Gevaert a publié un bénéfice trimestriel de 39 millions d’euros. Le bénéfice récurrent a doublé à 84 millions d’euros. Les chiffres se situent malgré tout en-dessous des attentes des analystes. Agfa-Gevaert table pour 2010 sur une croissance de son chiffre d’affaires de 200 millions d’euros, soit aussi une croissance de 7,2 %.

WDP
WDP a réalisé au premier semestre de cette année un résultat net courant de 19 millions d’euros, soit une augmentation de 18,7 % par rapport à la même période de 2010. Par action, le bénéfice courant représente 1,52 euro contre 1,7 euro. La différence est à mettre sur le compte des augmentations de capital des 31 mars et 30 juin 2009, explique WDP. La Sicafi a confirmé ses prévisions de résultats annuels.

DEVGEN
L’entreprise va consommer 6 millions d’euros de cash en plus en 2010, a-t-elle indiqué dans un communiqué. Devgen a dans la foulée réduit ses prévisions de chiffres pour 2010, conséquence de conditions de marchés difficiles en Asie. En outre, les coûts de production de semence sont plus élevés que prévu. L’entreprise aura donc besoin de 21 millions d’euros de cash cette année contre 15 millions d’euros un an avant.

SIPEF
Le holding de plantations a enregistré une baisse des volumes de production d’huile de palme. Mais cette baisse a été compensée par la hausse des prix. L’huile de palme est le principal produit de Sipef. Les résultats publiés par l’entreprise ce matin restent cependant inférieurs aux attentes des analystes. KBC Securities a relevé son objectif de cours sur la valeur à 60 euros contre 55 euros avant.

ALFACAM
La chaîne de télévision Exqi Plus, filiale d'Alfacam, a enfoncé les comptes du groupe flamand de près de 4 millions d'euros dans le rouge, du fait de coûts exceptionnels. Le groupe de services aux chaînes de télévision a fait état après Bourse d'un chiffre d'affaires au premier semestre de 23,3 millions d'euros, soit 40% de plus qu'à la période correspondante de l'exercice précédent.

MELEXIS
Melexis a démarré son programme de rachat d’actions propres.

PUNCH TELEMATIX
Le groupe technologie Trimble démarre le lundi 30 août son offre de rachat des actions Punch Telematix qu’il ne détient pas encore. L’offre court jusqu’au 17 septembre 2010. Actuellement, Trimble détient 95,20 % des actions Punch Telematix.

RTL GROUP
Le premier groupe audiovisuel européen, RTL Group, a réalisé un bénéfice net de 257 millions d'euros au premier semestre, contre une perte de 105 millions un an plus tôt, selon des résultats publiés mercredi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés