La plus grosse IPO à Shanghai depuis 2015

©Imaginechina

Foxconn introduit sa filiale chinoise en Bourse ce jeudi à Shanghai, comptant lever au moins 3,6 milliards d’euros, soit la plus grosse opération de ce type en Chine depuis trois ans.

Le géant taïwanais de l’électronique Foxconn, sous-traitant de grandes multinationales et connu pour assembler les téléphones de l’américain Apple, compte mettre en Bourse un dixième du capital de sa filiale Foxconn Industrial Internet au prix de 13,77 yuans par action. Le prix de l’IPO représente 17 fois les bénéfices de FII, bien moins que le multiple de 23 en faveur auprès des autorités de tutelle chinoises.

3,6 milliards €
Foxconn met en Bourse 10% de sa filiale chinoise à 13,77 yuans l’action et devrait lever plus de 3,6 milliards d’euros.

Les près de 2 milliards de titres ainsi émis doivent rapporter 27,1 milliards de yuans, soit 3,6 milliards d’euros. Il s’agit de la plus grosse introduction en Bourse en Chine depuis le krach boursier de l’été 2015.

L’IPO est la quatrième en importance en Chine continentale depuis 10 ans, dépassée seulement par China State Construction Engineering, dont la levée en 2009 était de 7,3 milliards de dollars, China Railway Construction (2008, 5,7 milliards de dollars) et Guotai Junan Securities (4,8 milliards de dollars en 2015).

L’opération, qui valorise Foxconn à hauteur de 36 milliards d’euros, vise à financer notamment l’essor en Chine de technologies 5G – objet d’une vive bataille entre Washington et Pékin.

L’essor des technologies 5G en Chine est largement encouragé par le gouvernement via de généreux appuis étatiques, au grand dam de Washington, qui soupçonne Pékin de vouloir dominer le marché de la 5G à des fins d’espionnage, avec des entreprises telles que ZTE ou Huawei comme bras armés.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content