La scission d'Altice désormais engagée

L'homme d'affaire Patrick Drahi, président d'Altice, reste aux commandes des deux fililales, Altice Europe et Altice USA. ©AFP

La Bourse d’Amsterdam prend déjà en compte cette scission entre Altice NV et Altice USA. Celle-ci ne se concrétisera que le 8 juin après le versement d’un dividende aux actionnaires de l’entité US.

Altice Europe et Altice USA prennent leur liberté, même si derrière ces deux entités, on retrouve toujours le même homme d’affaires franco-israélien, Patrick Drahi. Le 22 mai dernier, les actionnaires d’Altice NV se sont vus attribués des actions Altice USA détenues avant cette date à hauteur de 67,2% par Altice NV coté à la Bourse d’Amsterdam. Cette opération est effective depuis jeudi passé, le 22 mai. C’est la raison pour laquelle les actions Altice NV, qui avaient clôturé la séance du 21 mai à 7,90 euros, ont démarré la journée suivante à un cours de 1,665 euro.

Les actionnaires d’Altice NV, qui sera rebaptisée Altice Europe, recevront dans le cadre de cette opération 0,4163 action d’Altice USA pour chaque action détenue. Cela représente une valeur de 7,66 dollars (soit 6,6 euros) sur la base du cours de clôture de 18,48 dollars de l’action Altice USA de vendredi à Wall Street.

Même si la Bourse d’Amsterdam prend en compte cette opération de distribution depuis jeudi passé, celle-ci ne se concrétisera que le 8 juin prochain, deux jours après le paiement aux actionnaires d’Altice USA d’un dividende brut exceptionnel de 2,035 dollars. Cette opération de scission devant être considérée comme un versement de dividende, un précompte risque d’être appliqué. Altice Europe qui détient notamment SFR en France, vaut 4,2 milliards d’euros et Altice USA (Cablevision) 13,6 milliards de dollars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content