Le Bund à 10 ans en négatif

©REUTERS

Le taux d'emprunt à 10 ans de l'Allemagne est tombé en territoire négatif pour la première fois de son histoire.

Le taux d'emprunt à 10 ans de l'Allemagne, le fameux "Bund" qui constitue la référence sur le marché de la dette des Etats, a franchi ce mardi un cap hautement symbolique en devenant négatif pour la première fois de son histoire.

Cette glissade est la conséquence de politiques ultra-accommodantes menées par les banques centrales, et d'un environnement économique et politique incertain, avec en particulier le vote dans 10 jours sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.

 

→ Quelles conséquences?


Cela signifie concrètement que les investisseurs qui achètent aujourd'hui de la dette allemande à dix ans s'engagent à verser au pays une somme d'argent s'ils conservent le titre jusqu'à son échéance. Une situation contraire donc à toute logique financière.

L'Allemagne a été précédée sur ce terrain négatif par la Suisse et le Japon, mais la portée symbolique est d'une ampleur différente en raison du poids économique du pays, première puissance européenne et du caractère référent du Bund.

Celui-ci sert en effet de point de comparaison à tous les autres actifs obligataires européens, aussi bien les dettes souveraines que celles des entreprises pour évaluer leur qualité. Plus l'écart (ou "spread") entre un titre de dette et le Bund sera faible, plus le titre sera considéré comme sûr et inversement.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés