Le Nikkei gagne 1,30% grâce à l'emploi américain

AFP ©AFP

Grâce au repli du yen, la Bourse de Tokyo a terminé largement dans le vert ce lundi matin. Néanmoins, certaines valeurs vedettes ont pâti de résultats financiers peu encourageants et de prises de profits.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi en hausse de 1,30%, grâce à un repli du yen face au dollar dopé par des indicateurs positifs aux États-Unis.

Le Nikkei 225 s'est élevé de 183,04 points pour finir à 14.269,84 points.

L'indice élargi Topix de toutes les valeurs du premier tableau a pour sa part augmenté de 0,78% (+9,23 points) à 1.185,65 points.

La journée a été moyennement active, avec 2,19 milliards de titres échangés sur le premier marché.

Le dollar a été revigoré par des chiffres de l'emploi bien meilleurs que prévu aux États-Unis, de nature à relancer les spéculations sur un durcissement prochain de la politique monétaire américaine.

A l'heure de la clôture à Tokyo (06H00 GMT), le billet vert valait autour de 99 yens, nettement plus que vendredi dernier. L'euro s'est aussi redressé.

Ces mouvements ont favorisé les achats d'actions de groupes exportateurs, poids lourds de la Bourse, mais certaines valeurs vedettes ont néanmoins pâti de résultats financiers peu encourageants, de prises de profits ou autres facteurs négatifs.

Dans le secteur de l'automobile, le titre Toyota a augmenté de 0,81% à 6.250 yens, Honda a progressé de 1,68% à 3.935 yens et Nissan s'est élevé de 1,59% à 897 yens.

Du côté de l'électronique en revanche, les évolutions négatives ont été nombreuses: l'action Sony a perdu 0,49% à 1.641 yens, celle de Sharp, sujette à de brusques variations, a chuté de 2,86% à 272 yens à la suite de nouvelles informations sur une augmentation de capital annoncée il y a plusieurs semaines, et le titre Panasonic a abandonné 0,70% à 987 yens.

A noter aussi le recul de 2,28% à 3.000 yens de l'action Olympus, le fabricant d'appareils photo et endoscopes ayant réduit vendredi de plus de moitié sa prévision de bénéfice net annuel, à cause d'une perte exceptionnelle due aux poursuites auxquelles le groupe fait face après un scandale de maquillage de comptes datant de fin 2011.

A l'inverse, l'action du groupe de télécommunications NTT (qui a aussi annoncé ses résultats et prévisions vendredi) s'est distinguée par un gain de 2,93% à 5.270 yens grâce à la hausse de 10% de son bénéfice net au terme des six premiers mois de l'exercice 2013-2014.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés