Le PIB américain pèse sur Wall Street

©REUTERS

La Bourse de New-York a baissé vendredi, déprimée par des chiffres médiocres aux Etats-Unis, et tirée vers le bas par un nouveau déclin des places européennes face aux inquiétudes sur la Grèce: le Dow Jones a perdu 0,63% et le Nasdaq 0,55%.

Wall Street a clôturé en baisse, mais de façon moins marquée que les bourses européennes. En cause:

• La révision à la baisse du PIB américain du premier trimestre. Selon la deuxième estimation du département du Commerce sur le sujet, l'activité économique s'est contractée de 0,7% entre janvier et mars, plombée par un hiver rigoureux et l'appréciation du dollar, soit une nette dégradation par rapport à l'expansion de 2,2% du trimestre précédent. 

• Une diminution inattendue de l’activité manufacturière dans la région de Chicago.

• Un nouveau déclin du moral des ménages américains.

• La Grèce, suite à l'annonce de Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), qui a jugé possible une sortie d'Athènes de la zone euro.

Le Nasdaq a ainsi cédé 0,55% à 5.070 points et le Dow Jones 0,64% à 18.010 points. L’indice élargi S&P 500, très suivi par les investisseurs, a de son côté perdu 0,63% à 2.107 points.

Le spécialiste des chaussures de sport Genesco a perdu 2,36% à 66,19 dollars, après avoir annoncé un bénéfice trimestriel en baisse et jugé en dessous des attentes.

La chaîne de magasins de jeux vidéo GameStop a quant à elle bondi de 6,09% à 43,41 dollars après avoir relevé ses prévisions pour l'exercice en cours suite à un bénéfice en hausse.

Le fabricant de microprocesseurs Altera a pris 4% à 48,85 dollars, un article du New York Post ayant relancé les rumeurs sur son potentiel achat par son concurrent Intel, qui s'adjugeait 1,47% à 34,51 dollars.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés