Publicité

Les biotechs en grande forme à Bruxelles

Les biotechs du Bel 20 sont à l’honneur cette semaine. Argenx se distingue avec un gain de 30,67%. ©Thomas De Boever

Le Bel 20 et les autres indices européens ont rebondi cette semaine après avoir achevé un mois d’octobre sur une perte plus observée depuis 2016.

Le Bel 20 a pris 4,4% à 3532,31 points sur la semaine. Le CAC40 a pris 2,71%, le Dax 2,84%, l’AEX 2,81% et le FTSE 100 2,23%.

Du côté des valeurs, les biotechs du Bel 20 sont à l’honneur cette semaine. Argenx  se distingue avec un gain de 30,67%, suivi par Galapagos  (+9,51%), sur la semaine. Argenx avait publié jeudi, tout comme Celyad  (+ 15,08%) pendant la séance de Bourse, des données sur des essais cliniques en cours pour un traitement contre la leucémie myéloïde aiguë qui seront présentées lors d’un congrès début décembre. Le titre a bondi après cette publication. En Europe, Morphosys  , qui a aussi publié des résultats encourageants pour son traitement contre la leucémie, a vu son titre progresser de 21,93% d’un vendredi à l’autre.

©Mediafin

• Galapagos   a annoncé mercredi soir le lancement de l’étude de phase II, appelée Pinta, pour le médicament potentiel GLPG1205 utilisé chez les patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique (IPF), une maladie pulmonaire rare qui ne peut pas encore être guérie. Après le diagnostic, les patients ne survivent généralement que pendant 2 à 4 ans.

• ING  signe également une belle progression hebdomadaire (9,98%), grâce à la publication de ses résultats au troisième trimestre qui ont dépassé les attentes du marché.

• Umicore   a bondi de 8,7% sur la semaine. Le titre avait particulièrement souffert au mois d’octobre, encaissant un recul de 13,66%. Aperam, qui avait signé la plus mauvaise performance du Bel20 le mois dernier (-23,78%) en raison des conséquences de la guerre commerciale, a repris 1,33% cette semaine.

• Hors Bel 20, Hamon  signe la meilleure progression de la semaine à la Bourse de Bruxelles, avec un gain de 32,8%. Le groupe industriel wallon note au troisième trimestre des prises de commandes en hausse de 36% par rapport à la même période l’an dernier.

"Le marché de la protonthérapie semble moins fragile comparé aux années précédentes."
Les analystes de KBC

• IBA   se distingue aussi avec une belle avancée cette semaine, de 19,17%. Le titre, qui avait récemment souffert de la concurrence dans la protonthérapie, a profité de l’annonce sur un site du gouvernement chinois de l’attribution de 10 licences pour des unités de protonthérapie dans le pays entre 2018 et 2020. Six devraient être installées avant fin 2019 et les quatre dernières avant fin 2020. Une bonne nouvelle donc pour le secteur et pour IBA. "Avec une vue plus claire du marché chinois pour les deux prochaines années et un retour apparent de l’attirance pour la protonthérapie aux Etats-Unis, ce marché semble moins fragile comparé aux années précédentes", estiment les analystes de KBC Securities. Ils restent à "accumuler" sur la valeur avec un objectif de cours inchangé de 23,5 euros.

• Parmi les rares baisses de la Bourse de Bruxelles, il faut signaler le repli de la biotech MDXHealth  , qui continue de reculer depuis la publication de ses résultats trimestriels le 24 octobre. La société avait déçu les investisseurs avec ses prévisions. Le titre a perdu 6,83% en variation hebdomadaire.

• En Europe, la chasse aux bonnes affaires après la déroute des marchés en octobre a profité à des titres comme Wacker Chemical  (+ 17,5%), AMS  (+ 18,31%) et Infineon  (+ 15%). Wacker Chemical, une valeur très prisée par les short sellers, a notamment profité d’un changement de recommandation de NordLB à "acheter". Mais la tendance a surtout été soutenue par les résultats d’entreprises. Selon les données d’IBES Refinitiv, les bénéfices des sociétés européennes ont grimpé en moyenne de 14,2% au troisième trimestre, contre 13% lors d’une estimation précédente. Au sein du Stoxx 600, 48% des sociétés ont déjà publié leurs résultats trimestriels.

• Valeo  a pris 21,87% sur la semaine, alors qu’au mois d’octobre, le titre avait lâché plus de 24%. Le secteur automobile a signé une forte progression hebdomadaire. Valeo, comme les autres actions du secteur, a profité de la perspective d’un abaissement des taxes en Chine. Le pays envisage d’abaisser de 10% à 5% les taxes sur une grande partie des ventes de voitures dans le pays afin de "relancer les ventes sur le premier marché mondial", selon l’agence Bloomberg.

• Signify  (anciennement connu sous le nom Philips Lighting) a progressé de 14,61% sur la semaine. Le groupe a annoncé une hausse de 8% de son bénéfice à 191 millions d’euros grâce à une réduction de ses coûts. Ses chiffres ont dépassé les attentes des analystes. Mais le patron du groupe, Eric Rondolat, a révisé à la baisse les perspectives de ventes pour la deuxième fois en trois mois car il souligne que "nos ventes ont été impactées par des conditions de marché plus difficiles dans plusieurs zones géographiques".

• La lanterne rouge du Stoxx 600 cette semaine est Eutelsat  (-11,81%) pénalisé par un avertissement sur résultat. Morgan Stanley souligne qu’il s’agit du troisième avertissement en cinq trimestres, un résultat "décevant, qui implique que 2019 ne marquera pas le tournant de la croissance comme l’espérait Eutelsat".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés