Les biotechs ont la cote: les quatre raisons

©REUTERS

L'amour du risque, des bonnes nouvelles, un retour en grâce, une sous-évaluation. Voila quatre des raisons qui font courir les investisseurs vers le secteur biotech.

Tigenix décolle de plus de 50%, IBA de 5%, ThromboGenics d'autant et Cardio3 vole de sommet en sommet. Le doute n'est plus permis. Les biotechs belges ont la cote.

Mais qu'est-ce qui fait courir les investisseurs vers ces valeurs? Les quatre explications de Jan De Kerpel, spécialiste du secteur biotech pour KBC Securities.

1. La sous-évaluation

Sur un an, le secteur biotech aux Etats-Unis a pris 50%. En Europe, il a grimpé de 25%. La Belgique est à la traîne. Or sous-évaluation = gains potentiels. Les investisseurs sont donc à l'affut d'opportunités sur le secteur.

2. L'amour du risque

On note chez les investisseurs un retour de l'appétit pour le risque. Or, les valeurs biotechs sont par nature plus risquées. Et donc par les temps qui courent plus attirantes... C'est ce qui motive l'engouement pour IBA, par exemple.

3. Les bonnes nouvelles

Certaines actions profitent des récentes annonces. C'est le cas de Tigenix. La société entrevoit un cash-flow positif d'ici la fin de l'anée. Mais surtout, à l'occasion de la publication du trading update,  son patron s'est montré particulièrement "bullish" sur ses activités. Eduardo Bravo a même laissé entendre qu'une annonce positive devrait intervenir d'ici la fin de l'année.  Du coup, on spécule...

Engouement également pour le futur de Cardio3 Bio Sciences. Ou plutôt de son concurrent Mesoblast. Une société australienne qui a reçu l'accord de la FDA pour démarrer une étude de phase III sur une technologie similaire à celle développée par Cardio3. Or, Cardio3 aurait de meilleurs résultats que son concurrent. De là, à voir la biotech décrocher le marché US, il n'y a qu'un pas que les investisseurs ont franchi dans l'allégresse.

4. Le retour en grâce

Galapagos ou Thrombogenics retrouvent les bonnes grâces des boursicoteurs. Thrombo avait souffert des performances décevantes de son médicament-vedette le Jetrea. Le titre avait bu la tasse. Aujourd'hui, beaucoup estiment que les mauvaises nouvelles sont suffisament intégrées dans le cours et qu'à un tel niveau, il est temps de rentrer dans la valeur.

 

Pour suivre l'auteur de cet article @asbailly

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés