Publicité
Publicité

Les Bourses laissées à la dérive, dans une certaine aversion au risque

En réaction à la maigreur des commandes de biens durables aux États-Unis, l'orientation à la baisse de Wall Street et les propos pessimistes d'un membre de la BCE, les marchés d'actions européens ont signé leur deuxième séance de recul ce mercredi.