Les Bourses tout juste dans le vert à la clôture

Les interrogations sur la situation budgétaire en Espagne et des stats US mitigées ont favorisé des prises de bénéfice.

Les préoccupations des investisseurs pour la santé financière de certains Etats de la zone euro reviennnent progressivement sur le devant de la scène. La nouvelle progression des taux de rendement des obligations espagnoles, portugaises et irlandaises à 10 ans a en tout cas donné l’occasion aux marchés de prendre quelques bénéfices sur les marchés des actions qui avaient bien progressé au cours des cinq  séances précédentes. Cela fait ainsi place à une évolution beaucoup plus indécise des principaux indices boursiers en Europe, dans des marges qui restent toutefois fort étroites.

Toutefois, après avoir évolué en territoire négatif durant la majeure partie de la journée, l’indice DJ Stoxx des 600 principales valeurs européennes a réussi à clôturer avec une hausse peu significative de 0,07% à 254,47 points. Au rayon des principaux indices nationaux, le CAC 40 de Paris a fini sur un gain de 0,39%, le DAX 30 allemand de 0,26% et le FT 100 de Londres 0,39%.
A l'heure des clôtures en Europe, le Dow Jones accusait une baisse de 0,17% à New York.

A Bruxelles, l'indice Bel 20 s'est amélioré de 0,18% à 2.513,8 points. UCB  (+1%) et GDF Suez (+1,9%) restent malgré tout en tête des hausses au sein de l'indice. UCB profite de résultats positifs pour des tests concernant deux de ses produits dont le Cimzia. Cofinimmo a récupéré 0,8%,  après l'annonce de la cession de trois immeubles. Hors Bel 20, Exmar se distingue avec un gain de plus de 6 %. L'entreprise est en passe de remporter un contrat en Jamaïque.

Sur les marchés des obligations souveraines, dopé par l'annonce de la visite prévue ce vendredi du directeur du FMI en Espagne et qui alimente diverses rumeurs sur la santé financière de ce pays, le taux de rendement du papier espagnol grimpe de 0,14% à 4,88% et celui émis par le Portugal de 0,15% à 5,56%. Notons que le Portugal a émis ce matin un emprunt à neuf mois qui lui a permis de lever davantage que prévu (718 millions d’euros), mais avec un rendement en hausse de 0,25% par rapport à l’opération équivalente du mois de mai. En ce qui concerne les actions, la "Bolsa" de Madrid reculait de 0,6%, tandis que la Bourse de Lisbonne montait de 0,7%.

L'euro, très surveillé par les investisseurs, tentait de se maintenir autour de 1,23 dollar après être revenu à un niveau quasi stable quelques minutes plus tôt.

Outre les inquiétudes au sujet  des déficits de certains pays, la publication en début d’après-midi d’une série d’indicateurs économiques défavorables aux Etats-Unis, en particulier dans le secteur immobilier pour le mois de mai, incitait aussi les investisseurs à plus de retenue sur les marchés. Les stats publiées font toutes état d’une contraction de l'activité immobilière. Cela était certes prévisible, alors que les mesures fiscales favorisant les primo-accédants aux USA  étaient arrivées à leur terme à la fin du mois d’avril. Il reste que le recul  des mises en chantier, et celui du nombre de permis de construire sont là pour nous rappeller que l’immobilier américain n’est toujours pas sorti de l’ornière.

 


VALEURS

COFINIMMO

La Sicafi Cofinimmo a cédé 3 immeubles portant sur un montant total de 36,8 millions d’euros. Ce montant représente une plus‐value réalisée de 1% par rapport à la somme de leurs valeurs d’investissement, c'est‐à‐dire leurs valeurs de marché à dire d’expert avant déduction des frais de transaction estimés.

Le produit de ces cessions sera réinvesti dans le cadre du programme d’investissement de la société. Celui‐ci s’élève à 77,9 millions pour le restant de l’année 2010 précise Cofinimmo dans un communiqué diffusé après Bourse lundi.

DUVEL
Les groupes brassicoles Heineken et Duvel Moortgat convoitent la brasserie De Koninck. C'est ce qu'écrit "De Tijd" mercredi. L'information est démentie par la société anversoise, mais elle a été confirmée par des sources proches du dossier qui affirment que Heineken et Duvel ont déposé une offre.

CMB
Le CEO de CMB, Marc Saverys, a acheté pour 2,2 millions d'euros d'actions de sa société. Marc Saverys a acheté via sa société Saverco 100.000 actions à un prix moyen de 22,26 euros par action. Avec cet achat, Saverys a acquis pour un total de 7,05 millions d'euro d'actions CMB cette année, soit aussi 317.000 actions. Saverys détient 47,16 % de CMB via son holding Saverco. Sa soeur Virginie Saverys détient 15,99 %.

EXMAR
Exmar et un consortium composé de Promigas, une société colombienne spécialisée dans l'exploitation de pipe-line et l'entreprise jamaïquaine CLNG ont été sélectionné comme "Preferred Bidder" pour un projet gazier en Jamaïque.

SAPEC
Sapec estime qu'il y a de grandes chances que d'ici fin juillet, la vente des trois quarts de sa filiale d'énergie renouvelable Naturener soit réalisée. Antoine Velge, l'administrateur délégué de Sapec a néanmoins tenu à préciser que "rien n'était garanti, étant donné la volatilité actuelle du climat économique ".
Par ailleurs, à l'occasion de assemblée générale, le patron de Sapec s'est montré prudemment optimiste pour ses prévisions pour le reste de l'année. Néanmoins, Spaec devrait clôturer 2010 dans le vert après une perte de 15,4 millions en 2009.

Elia
Augmentation de capital.

Punch Telematix
Offre publique de reprise par Trimble à 3,15 euros par action. L’offre court jusqu’au 25 juin.

Montea
Augmentation de capital avec droit de préférence au prix de 19,50 euros par action. Quatre nouvelles actions contre sept existantes. L'opération court jusqu'au 25 juin.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés