Les cotes troublées par un bug

Alors que les marchés européens s'orientaient en forte hausse ce mercredi, des problèmes techniques à Bruxelles, Amsterdam et Paris ont semé la confusion parmi les cotations. La clôture s'est toutefois opérée de façon routinière. Les investisseurs ont ainsi réagi positivement aux minutes de la Fed et aux trimestriels d'Intel. Les résultats du numéro un mondial des microprocesseurs ont en effet soutenu les valeurs technologiques (+2,26 %), seconde meilleure performance sectorielle.

La réaction des investisseurs aux minutes de la dernière réunion de la Fed, enfin prête à redonner un coup de fouet aux finances américaines, et aux chiffres présentés mardi soir par Intel, salués bien qu'en ligne directe avec les attentes, promettait une belle séance haussière. Ce qui fut le cas malgré l'épisodique bug de la plate-forme Euronext, en fin de journée, entre 16h45 et 17h25. Suspendues à Lisbonne, Amsterdam, Paris et Bruxelles, les cotations ont brièvement repris afin de clôturer comme si de rien n'était. Reste à savoir si ce sont les visualitions des cours ou les évolutions réelles qui se sont arrêtées. Auquel cas, il faudrait créditer ou débiter tous les opérateurs des échanges prévus dans ce laps de temps. Puisque certaines valeurs ont enregistré de vives fluctuations, à l'instar de Delhaize passant de 3 à 5% ou de GDF Suez, passant presque du simple ou double.

Dans ce contexte, l'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 a gagné 1,42 % à 266,22 points, soutenu par les compartiments des valeurs minières (+3,17 %), dans l'anticipation de nouvelles mesures de soutien à l'économie américaine, et des valeurs technologiques (+2,26 %). Les analystes ont salué les résultats du numéro un mondial des microprocesseurs, bien qu'en ligne avec les attentes. Au point de vue des progressions sectorielles, le Stoxx 600 Travel & Leisure a terminé meneur à la baisse avec une hausse de 0,53 %.

A Paris, le CAC 40 a bondi de 2,12 % à 3.814,23 points. A Amsterdam, l'AEX a progressé de 1,98 % à 341,72 points. A Londres, le Footsie était en hausse de 1,51 % à 5.747,35 points. A Francfort, le DAX s'est avancé de 2,06 %, au-delà des 6400 points (6.434,52). La Bourse de Francfort a évolué à son plus haut niveau depuis septembre 2008, reflétant le dynamisme économique de l'Allemagne par rapport à ses voisins, comme l'ont encore démontré ce mercredi les extraits du rapport d'instituts de conjoncture du pays. L'indice phare de Francfort avait dépassé pour la dernière fois les 6.400 points le 4 septembre 2008, onze jours avant la faillite de la banque américaine Lehman Brothers. Le Dax a ensuite dégringolé jusqu'en mars 2009, sous les 3.600 points.

A la Bourse de Bruxelles, le Bel 20 s'est approché des 2.700 points, arrêtant sa course à 2670,38 points, un plus haut depuis le 20 avril dernier. Dexia (-1,26 % à 3,22 euros) a poursuivi son recul au lendemain de la présentation du plan stratégique du groupe pour l’horizon 2014. Ce mardi, le titre avait déjà abandonné 2,9%. KBC a accentué ses pertes, de 2,09 % à 32,50 euros. A l'extrémité haussière de l'indice bruxellois pointaient GDF Suez (+3,70 % à 27,61 euros), Ageas (+3,85 % 2,24 euros) et Delhaize (+5,33 % à 52,50).

Hors Bel 20, Connect Group a rebondi de 13,33 % à 1,70 euro. Le titre de l'entreprise technologique limbourgeoise (ex IPTE) est particulièrement volatil: hier Connect Group avait plongé de 13,79 % au lendemain d'une envolée de plus de 42%. Agfa-Gevaert a récupéré 6,16 % à 5,34 euros au lendemain d'un recul de 3,6%, sur des informations sur une augmentation de capital imminente.

Sur le marché du fixing, Ascencio s'est apprécié de 2,40 % à 40,74 euros. La cotation de la sicafi avait été suspendue mardi dans l'attente de la publication d'informations. Dès ce mercredi 13 octobre et jusqu’au 27 octobre inclus, Ascencio, lancera une augmentation de capital, avec droit de préférence, de 40,5 millions EUR. Le prix d’émission des 1,19 million de nouvelles actions est fixé à 34 euros. Deux actions nouvelles seront proposées pour cinq anciennes.

OUTRE-ATLANTIQUE

A la clôture européenne, Wall Street renforçait ses gains, une série de résultats meilleurs que prévu rassurant les investisseurs sur la résistance des sociétés américaines: le Dow Jones gagnait 0,95% et le Nasdaq 1,06%. Vers 18h00, le Dow Jones Industrial Average engrangeait 105,05 points à 11.125,45 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 25,55 points à 2.443,47 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 avançait quant à lui de 0,91% (10,63 points) à 1.180,40 points.

AGENDA


UE

La production industrielle dans la zone euro a progressé de 1% en août comparé au mois précédent, selon des données publiées mercredi par l'Office européen des statistiques Eurostat.Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient sur un rebond moins important, de 0,7%. Dans le détail, en août, c'est dans le secteur des biens d'investissement que la hausse a été la plus forte, de 3%. Elle a été de 1,8% dans les biens de consommation durable et de 1,4% dans les biens intermédiaires.

AIE
L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a révisé mercredi en hausse la croissance de la demande pétrolière mondiale pour cette année mais a revu en baisse celle de 2011. L'AIE a augmenté de 260.000 barils par jour (bpj) sa prévision de croissance de la demande en 2010, pour la porter à 2,15 millions de barils par jour, tandis qu'elle a réduit celle de 2011 de 60.000 bpj à 1,21 million bpj.

USA
Les prix à l'importation ont baissé aux Etats-Unis en septembre, de 0,3% par rapport à août, selon des chiffres publiés mercredi par le département du Travail à Washington.

ALLEMAGNE

Les huit principaux instituts de conjoncture du pays ont très fortement revu à la hausse leur prévision de croissance pour 2010. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung et le Handelsblatt ont dévoilé des extraits du rapport biannuel à paraître jeudi selon lesquels la croissance devrait s'élever à 3,5 % cet automne, contre 1,5 % au printemps. Pour l'année 2011, les instituts tablent sur un ralentissement mais un niveau toutefois important de 2 %.

JAPON
Les commandes de biens d'équipement du secteur privé au Japon, hors énergie et chantiers navals, ont bondi de 10,1% en août par rapport à juillet grâce aux dépenses du secteur manufacturier, a annoncé le gouvernement mercredi. Cette hausse est une surprise, les experts s'attendant en moyenne à une baisse de 4,5%.

GB
Le taux de chômage britannique au sens du Bureau international du travail (BIT) a diminué à 7,7% sur les trois mois achevés en août, contre 7,8% en juillet, alors que les économistes l'attendaient inchangé, d'après des statistiques officielles publiées mercredi.

VALEURS A SUIVRE


COLRUYT

Comme annoncé lors de l’assemblée générale ordinaire du 15 septembre dernier, le groupe Colruyt va diviser son titre par cinq. Cette proposition a été votée mardi lors d’une assemblée extraordinaire des actionnaires. Il s’agit de la troisième division du titre Colruyt depuis son introduction en Bourse en 1977. En 1990 et 1999, le titre avait déjà été divisé par dix. L’opération sera effective à partir du vendredi 15 octobre prochain.

Par ailleurs, l’assemblée générale extraordinaire a voté le principe d’une augmentation de capital réservée aux quelque 21.000 membres du personnel du groupe. Colruyt va émettre un maximum d’un million de nouvelles actions au prix d’émission de 33,40 euros (soit 167 euros avant la division du titre par cinq, ce qui correspond à sa valeur moyenne durant les 30 jours précédents l’AG extraordinaire d’hier après application d’une décote de maximum 20 %). La période de souscription s’étendra du 18 octobre au 18 novembre 2010.

EVS
Deux des trois cofondateurs d'EVS, Pierre Lhoest et Laurent Minguet, ont effectué récemment plusieurs transctions patrimoniales, peut-on lire sur le site de la CBFA.

Au total, Pierre Lhoest et Laurent Minguet ont vendu pour 19 millions d'euros de titres EVS et en ont racheté pour 9,6 millions d'euros. Le troisième cofondateur, Michel Counson, n'a quant à lui procédé à aucune opération.

Si bien que la participation des cofondateurs est passé depuis le 1er septembre 2010, date de la dernière déclaration de transparence de 17,3% à 15,8% le 7 octobre dernier. Michel Counson détient 6,46% d'EVS, Belinvest (Pierre Lhoest), 4,60%, IMG (Laurent Minguet) 3,57% et DTV 1,16%

ASCENCIO
Dès ce mercredi 13 octobre et jusqu’au 27 octobre inclus, la sicafi Ascencio, cotée en bourse de Bruxelles depuis février 2007, lancera une augmentation de capital, avec droit de préférence, de 40,5 millions EUR. Le prix d’émission des 1.980.250 nouvelles actions est fixé à 34 EUR, soit une décote, coupon brut 2010 détaché (2,72 euros) , de 13,7% par rapport à la dernière cotation de lundi soir.

Deux actions nouvelles seront proposées pour cinq anciennes. Marc Brisack, CEO d’Ascencio, a confirmé une prise ferme de quelque 24 millions EUR par les actionnaires de référence (famille Mestdagh, AG Insurance et De Meester). Dans cette perspective, seulement près de 470.000 actions resteraient à placer par Petercam et ING.

EURONAV
Les analystes de la Banque Degroof ont réduit leur objectif de cours à 17,00 euros, contre 17,50 précédemment. Estimant que "l'attente de bénéfices négatifs pour le troisième trimestre est déjà incluse dans le cours de l'action", Degroof a maintenu sa recommandation à "accumuler" mais a abaissé l'objectif sur la valeur "en raison de la dépréciation du dollar et de la révision à la baisse des taux de fret pour le deuxième semestre 2010".

MOVETIS
Offre de rachat par Shire contre 19 euros par action. L'opération court jusqu'au 2 novembre

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés