Les échos du G20 ont rassuré Wall Street

Wall Street termine en hausse, les investisseurs s'attendant à de nouvelles mesures de relance monétaire de la part de la FED.

L’armistice dans la guerre des monnaies, décrété samedi par les membres du G20 en Corée du Sud, a rendu le moral aux investisseurs. Aux Etats-Unis, ils s’attendent désormais à ce que la FED annonce en novembre de nouvelles mesures de relance monétaire. Résultat: le dollar s’enlise, mais les marchés grimpent. Ce fut en tout cas le scénario vécu à Wall Street ce lundi. Notons quand même que la hausse a encore été favorisée par l’annonce d’un bond de 10 % des ventes de logements anciens aux States en septembre, la progression la plus forte depuis 28 ans. L’indice Dow Jones a progressé de 0,28% à 11.164,05 points tandis que le Nasdaq évoluait lui aussi favorablement (0,46% % à 2.490,85 points).

Le producteur d’aluminium Alcoa a profité de la hausse du prix des matières premières, comme la plupart des valeurs énergétiques et minières, suite à l’affaiblissement du dollar. L’action s’est appréciée de 1,26 % à 12,89 dollars.

Pour la chaîne Office Depot, deuxième enseigne de distribution de produits de bureaux, c’est notamment l’annonce du départ de son CEO Steve Odland qui a fortement poussé l’action: 2,81 % (4,76 dollars).

Par contre, l’avionneur Lockheed Martin, après avoir pourtant annoncé un rachat de ses propres actions à concurrence de 3 milliards de dollars, a clôturé en recul (-0,47% % à 71,44 dollars).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés