Les USA sanctionnent la Russie, Moscou répond

©Photo News

Les Etats-Unis ont l'intention d'imposer de nouvelles sanctions économiques à la Russie, après avoir déterminé que Moscou était derrière l'attaque à l'agent Novitchok au Royaume-Uni. Conséquence: les marchés financiers russes chutent et le rouble est à son plus bas niveau depuis près de deux ans face au dollar.

Les marchés financiers russes ont chuté ce jeudi en matinée. Pourquoi? Ils réagissaient à l'introduction de nouvelles sanctions américaines en lien avec l'empoisonnement à l'agent Novitchok au Royaume-Uni. Réaction en chaîne: la monnaie russe, le rouble, tombait à son plus bas niveau depuis près de deux ans face au dollar.

Mercredi dans la soirée, le département d'Etat a annoncé l'introduction de mesures, dont la teneur n'a pas été dévoilée officiellement, liées à l'empoisonnement début mars à Salisbury, au Royaume-Uni, de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia. Les sanctions envisagées, qui portent sur l'exportation de certains produits technologiques, comme des appareils ou de l'équipement électroniques, pourraient coûter "des centaines de millions de dollars" à l'économie russe, a indiqué un responsable américain ayant requis l'anonymat. En cas de non respect de ces exigences, une deuxième salve de sanctions "draconiennes" serait décrétée. Par exemple? Interdiction pour les compagnies aériennes russes d'utiliser les aéroports US. Suspension des relations diplomatiques entre les deux pays.

→ Moins d'un mois après les échanges d'amabilités du sommet d'Helsinki entre Donald Trump et Vladimir Poutine, l'heure est donc de nouveau à la confrontation.

Evidemment, le Kremlin a immédiatement rugi.

Nous considérons comme absolument inacceptable l'annonce de nouvelles restrictions en lien avec l'affaire de Salisbury et les considérons comme illégales. Nous démentons encore une fois de la manière la plus catégorique toutes les déclarations sur une quelconque implication de la Russie.
Dmitri Peskov
Le porte-parole du Kremlin

Ainsi, la Russie va élaborer des "mesures de rétorsion" aux nouvelles sanctions annoncées par Washington, a averti la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

"La partie russe va se pencher sur l'élaboration des mesures de rétorsion à cette nouvelle démarche inamicale de Washington."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content