Manipulations autour du taux Euribor?

© Reuters

Les autorités europénnes vérifient si les établissements financiers n'ont pas tenté de manipuler le taux Euribor. Des perquisitions sont en cours.

La Commission européenne, gendarme européen de la concurrence, a perquisitionné des sociétés financières actives dans les produits dérivés sur les taux d'intérêt interbancaires en euros (Euribor), en raison d'un soupçon de cartel. "La Commission s'inquiète du fait que les entreprises concernées ont pu violer les règles anti-trust qui interdisent les cartels et les pratiques commerciales restrictives", a-t-elle indiqué dans un communiqué, sans dévoiler de noms.

Les inspections surprises ont commencé mardi 18 octobre "dans certains Etats" de l'Union, non précisés.

La Commission n'a pas non plus précisé si ces inspections avaient été menées de sa propre initiative ou à la suite de la dénonciation du cartel par un de ses participants.

Selon le Wall Street Journal, des documents ont été saisis dans plusieurs grandes banques européennes.

L'Euribor est un des taux de référence du marché monétaire en zone euro. Il est établi par plus de 40 banques et utilisé notamment pour déterminer les taux d'intérêts pour les prêts interbancaires en euros.

Les autorités européennes veulent savoir si les établissements financiers n'ont pas tenté de manipuler ce taux, souligne le quotidien des affaires sur son site internet, citant des sources proches du dossier, sans préciser quelles banques étaient visées. Le journal ajoute que cette perquisition intervient dans le cadre d'une "enquête plus large" sur la façon dont sont fixés les taux d'intérêts.

Menée par les autorités américaines, européennes et japonaises depuis plus d'un an, elle vise notamment les banques ayant participé au calcul d'un autre taux interbancaire de référence sur le marché londonien, le Libor.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés