Mithra dans le mur à cause du Donesta

©Dries Luyten

Le titre a chuté jusqu’à 15,95% ce lundi en réaction aux propos du CEO François Fornieri sur le développement du Donesta. Les investisseurs craignent une augmentation de capital. Mithra, qui a pris plus de 200% depuis le début de l'année à la Bourse de Bruxelles, a également été mis sous pression par des prises de bénéfices.

L’action Mithra a effectué un plongeon ce lundi à la Bourse de Bruxelles . Le titre a perdu 3,99% à 32,50 euros à la clôture des marchés européens. En séance, il est descendu de 15,95% avant d’amorcer une remontée, dans des volumes de transactions trois fois plus élevés que la moyenne.

Les investisseurs ont réagi aux propos du CEO de Mithra, François Fornieri, dans une interview accordée à l'Echo. Il y déclare que le Donesta, un traitement contre les effets de la ménopause, pourrait être développé sans partenaire.

218
%
L'action Mithra a progressé de 218% depuis le mois de janvier 2018.

"Dans le secteur pharmaceutique européen, Mithra est l’une des valeurs qui a le plus progressé depuis le début de l’année. Certains investisseurs se disent que si la société veut poursuivre le développement du Donesta et qu’elle arrive à cours de moyen financier, elle va devoir procéder à une augmentation de capital" souligne Michel Ernst, stratégiste actions senior chez CBC Banque. "Avec la forte progression du cours de l’action depuis le début de l’année, une augmentation de capital se ferait à un cours moyen bien en dessous de 30 euros" relève-t-il.

"Rien d'alarmant"

Mais l'analyste de la CBC note que les propos de François Fornieri "n’ont rien d’alarmant". "L’explosion du cours de Mithra et les nouvelles qui tombent pour la société peut conduire le titre dans les deux sens" nuance-t-il. Le titre a progressé de plus de 218% depuis le mois de janvier.

©LAURIE DIEFFEMBACQ

François Fornieri (photo) a tenu à expliquer que le Donesta dispose d’un partenariat comme pour l’Estelle, le contraceptif oral développé par sa société. "Mithra dispose de pas mal de cash pour développer la phase IIIdu Donesta à une molécule, moins coûteuse que deux molécules" souligne-t-il. "Donesta se développe à une molécule, mais si un partenaire veut développer une deuxième molécule, nous pouvons recourir à ce partenariat" ajoute-t-il.

Kepler Chevreux a calculé que le marché de la contraception visé par Mithra qui comprend les contraceptifs oraux et les anneaux vaginaux pèse 5,4 milliards d’euros tandis que celui sur lequel veut pénétrer le Donesta est valorisé à 5,6 milliards. Soit un total de 11 milliards pour ces deux produits. Autrement dit le potentiel est important pour ces deux traitement.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content