"Nous devons nous préparer à un Grexit"

Jamie Dimon, CEO de la banque américaine JPMorgan Chase Co. ©AFP

Le CEO de JPMorgan Chase & Co, Jamie Dimon, a informé ses actionnaires dans une lettre que sa banque est prête à réagir si la Grèce venait à quitter la zone euro.

Les actionnaires de la banque américaine JPMorgan Chase & Co  ont reçu mercredi un courrier de Jamie Dimon, CEO de la banque américaine. Il leur a annoncé que sa banque est prête à voir la Grèce quitter la zone euro. "Nous devons nous préparer à une sortie possible", a-t-il écrit. "Nous testons en permanence notre entreprise sur les possibles répercussions d'un tel événement."

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande, ont répété à plusieurs reprises qu'elle souhaitait voir la Grèce rester dans l'Union européenne. Après plusieurs jours de suspense, la Grèce a honoré jeudi son versement d'avril au FMI, mais l'incertitude perdure sur sa capacité à payer ses dettes à partir du mois prochain, faute d'accord avec ses créanciers.

Jamie Dimon estime que la sortie de la Grèce de la zone euro pourrait avoir des conséquences positives sur les pays de la zone euro. Ce départ pourrait "susciter davantage de réformes structurelles par les pays qui restent".

Pier Carlo Padoan, le ministre des Finances italien, estime quant à lui que le Grèce s'éloingne de cette possibilité de sortie de la zone euro. "Il y a un intérêt commun à trouver une solution qui exclut le Grexit", a-t-il déclaré. "La situation va dans la bonne direction."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés